Djarnizam maamora en porte-drapeau des courses marocaines

Autres informations / 02.05.2014

Djarnizam maamora en porte-drapeau des courses marocaines

Organisée chaque année par la Sorec (Société royale d’encouragement du cheval) sur l’hippodrome de Casablanca, la Journée internationale du pur-sang arabe est l’occasion pour les observateurs de la chose hippique d’observer les progrès des courses marocaines. Et pour les professionnels locaux, c'est le moyen de situer le niveau de l’élevage dans le royaume chérifien en se confrontant à des chevaux étrangers.

UNE PREMIERE VICTOIRE LOCALE APRES QUATRE ANS DE DISETTE ?

Course phare de cette réunion de six courses, le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA - 4ans et plus - 2.100m) est la chasse gardée de l’écurie saoudienne Al Khalediah Stables depuis quatre ans déjà. Mais cette année, les Marocains peuvent espérer triompher grâce à leur champion Djarnizam Maamora MOR (Nizam), lauréat l’an dernier sur la piste de Cagnes-sur-Mer du Championnat de la Méditerranée du pur-sang arabe, une première pour un cheval marocain hors de ses terres ! Ce cheval gris entraîné par Jean de Roüalle pour la puissante écurie Jalobey Racing devra mater l’atout saoudien Muhtar Al Khalediah KSA (El Saqr). Il va y avoir de l’ambiance en tribunes !

UDALLAN DEFEND SON TITRE ET LA FRANCE S’INVITE A LA FETE

Un autre cheval marocain va tenter de garder sa couronne dans l’autre grande épreuve du programme, le Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA - 4ans et plus - 1.900m), à savoir Udallan FR (Monsieur Al Maury). Lauréat de bout en bout de cette course l’an passé, il n’aura pas d’adversaires saoudiens sur sa route cette fois.

Notons la venue du Français Charles Gourdain et son Vulcain du Clos FR (Monsieur Al Maury) au départ de la nouvelle épreuve du programme, The President of the UAE Cup (4ans et plus - 1.750m), seul tricolore à effectuer le déplacement et honorant de sa présence cette grande fête internationale du cheval arabe en terre marocaine. Cela mérite d’être salué.