Euroceles, un site à cheval entre le réseau social et la vitrine commerciale

Autres informations / 14.05.2014

Euroceles, un site à cheval entre le réseau social et la vitrine commerciale

L’agence de communication Point com Un, créée par Melinda, Clélia et Julia Chassagneux, vient de lancer une plateforme de communication inédite sur le net, Euroceles. Le site est conçu comme un hybride entre le réseau social et la vitrine commerciale, et permet la rencontre entre les professionnels des courses, souhaitant voir leur domaine d’activité entrer dans les systèmes de communication du XXIe siècle, et le grand public. Les personnes complètement extérieures au milieu, toutes susceptibles de devenir un jour propriétaires, vont pouvoir se connecter et créer gratuitement leur profil. Elles pourront alors accéder aux fiches de tous les acteurs du milieu : entraîneurs, éleveurs, jockeys, courtiers, écuries de groupe, hippodromes etc., et sur le principe des réseaux sociaux, suivre l’actualité de leur socioprofessionnel préféré. Mais Euroceles ne s’arrête pas là. Il permet aussi de diffuser des annonces, notamment des parts de chevaux à vendre ou d’écuries de groupe encore disponibles, consultables par tous les inscrits. Pour les professionnels, Euroceles représente un outil de communication incontournable. Au contraire d’un site personnel qui reste isolé et consulté la plupart du temps par des personnes qui le connaissent déjà, Euroceles crée un véritable pont entre le professionnel et toutes les personnes intéressées par le cheval et le sport en général, donc potentiels propriétaires. Chaque professionnel, qu’il soit entraîneur, éleveur, jockey, courtier, écurie de groupe, hippodrome, maison de vente, aura une fiche personnalisée et automatisée, réunissant toutes les informations et actualités quotidiennes le concernant : engagements des chevaux, résultats, palmarès des "pros", des chevaux, des meilleures ventes, actualités et articles (en partenariat avec Jour de Galop), chevaux en ventes publiques, naissances, moyennant un coût de création et de mise à jour régulière.

Pour découvrir ce site, vous pouvez cliquer sur ce lien :

http://www.euroceles.com/

TROIS QUESTIONS À CLÉLIA CHASSAGNEUX

En compagnie de ses deux sœurs, Melinda et Julia, Clélia Chassagneux, fille d’éleveurs (les "Quercus" et les "Eria"), est à l’origine de ce concept inédit.

JDG. – QUELLE A ETE LA GENESE D’EUROCELES ?

Clélia Chassagneux. – Nous voulions avant tout aider à faire découvrir le monde des courses, permettre à ce milieu fermé de communiquer vers le plus grand nombre. L’objectif est aussi de rendre les professionnels plus accessibles, de désacraliser en quelque sorte ce monde qui peut paraître, pour le large public, hermétique. C’est pour cette raison que le VIP d’Euroceles est le propriétaire, ou le potentiel propriétaire.

COMMENT DECRIRE CE CONCEPT ?

Il s’agit vraiment d’un hybride entre le réseau social et la vitrine commerciale. Pour les professionnels, il s’agit vraiment d’un outil de communication. Nous savons qu’aujourd’hui, les propriétaires ne sont pas assez suivis au niveau de la communication, par manque de temps des professionnels. Grâce à Euroceles, toutes les informations les concernant seront regroupées et mises à jour. C’est un peu comme un press book ludique et dynamique où toutes les informations sont automatisées. Le site permet aussi de créer des conversations privées. Cela sera notamment très utile pour les managers des écuries de groupe, qui représentent vraiment l’avenir des courses.

LE SITE EST ACTIF DEPUIS LA SEMAINE DERNIERE. QUELS SONT LES PREMIERS RETOURS ?

En moins de trois jours, nous sommes déjà à 620 inscriptions, ce qui est un très bon score. Nous sommes en pleine campagne de promotion du site, à la fois sur les réseaux sociaux pour sélectionner les personnes à qui nous voulons nous adresser, ainsi que dans le monde du cheval au sens large, qui représente un vivier potentiel important de futurs propriétaires. La clé du succès, c’est avant tout qu’un public le plus large possible s’inscrive.