"fighting cirrus" et john henry histoires parallèles

Autres informations / 27.05.2014

"fighting cirrus" et john henry histoires parallèles

AU CŒUR DE L’ACTU

Cirrus des Aigles (Even Top) a une histoire similaire à

celle de l’américain John henry. Hongre comme John Henry, le pensionnaire de

Corine Barande-Barbe jouit d’une forte popularité. Par leur longévité, leur

gains, leur début de carrière, les deux champions ont plusieurs points communs.

Focus sur les carrières des deux phénomènes.

 

Leur histoire

JOHN HENRY

John Henry a marqué l’histoire des courses. Il a longtemps

été le tenant du titre du record de victoires dans les Grs1 (16) avant que le

sauteur hurricane Fly (Montjeu) ne le détrône. Comme Cirrus des Aigles, il a

été castré tôt, bien avant que ne débute sa carrière. La raison ? Son caractère

n’était alors pas compatible avec une carrière de cheval de course. De plus,

ses origines sont modestes.

Pas très bien fait physiquement, John Henry se cogne la tête

dans son box le jour de son passage en vente, alors qu’il est yearling. Il

passe sur le ring avec du sang sur la tête et ne trouve preneur qu’à l’enchère

de 1.100 $. Sa carrière débute à un niveau modeste et il change régulièrement

d’entraîneur. En 1978, il est acheté pour 25.000 $ par un homme d’affaires

américain. Son entraîneur, Robert Donato, un ancien policier, décide de le courir

sur le gazon. Cette décision va tout changer et le déclic va se produire pour

John Henry. En 1979, la saison sur gazon se termine sur la côte Est et Robert

Donato décide d’envoyer le cheval en Californie, chez Ron McAnally. John Henry

aligne alors six succès et ne fait que progresser. Il va ensuite aligner les

records, décrochant seize Grs1 tout en étant le premier cheval à dépasser la

barre des quatre millions de dollars de gains. Après avoir pris sa retraite,

son entourage essaya à deux reprises de le faire renouer avec la compétition,

sans succès, puisqu’il se blessa. Il prit donc sa retraite définitive en 1986

et fut envoyé au Kentucky Horse Park’s Hall of Champions. Il disparut à l’âge

de 32ans le 8 octobre 2007.

 

CIRRUS DES AIGLES

À l’image de John Henry, Cirrus des Aigles a été castré

avant ses débuts en compétition. Après quatre sorties à 2ans, soldées par

autant de places, il ouvre son palmarès à Cagnessur-Mer à 3ans. À cet âge, il

dispute dix-sept sorties et ne fait que progresser tout au long de la saison,

remportant le Grand Prix du Lion-d’An-

gers (L), les Prix du Prince d’Orange (Gr3) et du Conseil de

Paris (Gr2). Il termine son année à Hongkong par une cinquième place dans le

"Vase" (Gr1). En 2010, à 4ans, il connaît un contretemps, avant de

revenir au sommet au second semestre, enlevant le Qatar Prix Dollar (Gr2). Sa

fin de saison asiatique n’est pas brillante et il remet les compteurs à zéro en

2011.

Cette année-là, il se balade dans le Grand Prix de Deauville

(Gr2) et enlève son premier Gr1 dans les Champion Stakes (Gr1). En 2012, il

décroche deux autres Grs1 : le Dubai Sheema Classic et le Prix Ganay. Mais il

connaît un souci à Hongkong et on ne le revoit qu’en juin 2013. Il prend

plusieurs places avant de gagner la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3) et le Prix

Dollar (Gr2).

À 8ans, il n’a jamais paru aussi fort et enlève coup sur

coup le Prix Ganay devant Trêve (Motivator) et le Prix d’Ispahan (Gr1).

L’histoire continue…

 

VICTOIRES DE GRS1

JOHn HEnRy

John Henry comptabilise seize Grs1 mais, vu d’Europe, ces

succès les plus significatifs ont eu lieu dans l’Arlington Million (Gr1) en

1981 et 1984. Il a aussi été capable de gagner le Jockey Club Gold Cup (Gr1)

sur le dirt.

 

CiRRUS DES AigLES

Cirrus a enlevé cinq Grs1, mais des Grs1 qui font référence

comme les Champion Stakes, le Prix Ganay, dont la dernière édition devant la

lauréate du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), Trêve, le Prix d’Ispahan et

le Dubai Sheema Classic. De plus, il a dû batailler avec des chevaux tels que

Frankel, qu’il a fait galoper dans les Champion Stakes 2012, goldikova ?, Planteur

?,

Sarafina ??ou encore golden Lilac ?. Cirrus

n’a donc pas le nombre avec lui, mais la qualité.

Il est devenu au fil du temps un vraie référence pour les

échellistes.

 

PALMARÈS

JOHn HEnRy

John Henry a couru à 83 reprises, pour 39 succès, 15

deuxièmes places et 9 troisièmes places. Il a enlevé le Santa Anita Handicap

(Gr1) par deux fois, tout comme l’Arlington Million. Il s’est aussi imposé dans

le Jockey Club Gold Cup. Il a été le plus vieux cheval à s’imposer dans un Gr1

à l’époque (9ans). Au total, il a enlevé vingt-cinq Stakes.

 

Cliquez ici pour voir la victoire de John Henry dans

l’Arlington Million 1981 : http://www.youtube.com/watch?v=aQ2ByoMBq6k

 

Cirrus DES aigles

Pour le moment, Cirrus compte 57 sorties, pour 20 victoires,

20 deuxièmes places et 6 troisièmes places. Il a remporté cinq Grs1, cinq Grs2,

cinq Grs3 et deux Listeds, soit dix-sept Stakes.

 

Cliquez ici pour voir le succès de Cirrus des Aigles…

…dans le Prix Ganay :

http://www.youtube.com/watch?v=h_D0otTJX7Q

 CIRRUS DES AIGLES

À l’issue de sa première victoire de Gr1 dans les Champion

Stakes 2011, Cirrus des Aigles a reçu le titre de Cartier Awards comme meilleur

cheval d’âge de l’année. Il a également obtenu le titre de cheval de l’année

Courses & Élevage en 2012. Depuis 2012, son rating est supérieur à 130, ce

qui le place comme l’un des trois meilleurs chevaux de la planète à chaque

fois.

  

HONNEURS JOHN HENRY

John Henry a été élu cheval de l’année aux États-Unis à deux

reprises en 1981 et 1984, meilleur cheval sur le gazon à quatre reprises (1980,

1981, 1982, 1984) et meilleur cheval américain des années 80. D’ailleurs, dans

le classement des 100 meilleurs chevaux de l’histoire des courses américaines

au XIXe siècle, établi par le magazine The Blood Horse, John Henry occupe le

23e rang.