Kenouska remet les pendules à l’heure

Autres informations / 31.05.2014

Kenouska remet les pendules à l’heure

Kenouska (Kendargent) avait débuté directement dans une "B", dans le Prix Caravelle, à Chantilly. Elle avait fini sixième, mais elle a remis les pendules à l’heure dans le Prix Kefalin (F), pour sa deuxième sortie. La pensionnaire d’Henri-Alex Pantall a pris les devants, évoluant au côté du favori Celestial House (Acclamation). À la "girafe", elle allait plus facilement que ce dernier et s’est détachée progressivement pour l’emporter de sept longueurs. Ludovic Gadbin, assistant entraîneur d’Henri-Alex Pantall, nous a confié : « Elle nous avait déçus pour ses débuts à Chantilly. Elle avait fait preuve d’un manque de maturité. Après avoir fait de petits réglages, elle a corrigé le tir aujourd’hui. Elle a sûrement beaucoup de qualité et va pouvoir être rallongée. C’est une pouliche estimée, c’est pour cela qu’on l’avait débutée dans une "B". » Kenouska fait partie du bon lot de 2ans qu’entraîne Henri-Alex Pantall cette saison.

Derrière Kenouska, c’est Redlake (Orpen) qui a accroché la deuxième place, devant la régulière Rose Doloise (Silver Frost). Notons que Celestial House est rentré déferré et blessé. Sa performance est à oublier, il vaut bien mieux que sa sixième place de ce vendredi.

LA SOUCHE DE GREEN DESERT

Kenouska, qui a été élevée par son propriétaire, Guy Pariente, appartient à la famille de l’étalon Green Desert, lauréat du July Cup (Gr1). Foreign Courier (Sir Ivor), la troisième mère de Kenouska, est en effet la génitrice de Green Desert. True Joy (Zilzal), la deuxième mère de Kenouska, a donné Nans Joy (In the Wings) et Eton Forever (Oratorio), deux gagnants de Listeds. Mère de Kenouska, Dame Anouska (Exceed and Excel) s’est imposée une fois et a pris cinq places. Kenouska est son premier gagnant.