Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Lavender lane, une étoile qui décoiffe

Autres informations / 06.05.2014

Lavender lane, une étoile qui décoiffe

Lavender Lane (Shamardal) a fait un drôle de "truc" dans le Prix de la Grange des Prés, une course D relevée. La pouliche a pris un coup de tampon au départ, et, corrélativement, elle s’est retrouvée à l’arrière-garde. À deux cents mètres du poteau, elle était encore dernière. Fabien Lefebvre a même dû contourner plusieurs rivales pour venir à l’extérieur, et sa partenaire a fait la différence en trois foulées, dans le style des très bonnes pouliches. Nous lui attribuons une JDG Rising Star, d’autant que la pouliche effectuait sa rentrée, et n’avait qu’une course d’expérience. Elle avait débuté à Deauville, au mois d’octobre, dans un bon maiden remporté par Bocaiuva (Teofilo), que l’on devrait revoir dans le Prix Cléopâtre (Gr3). John Hammond a commenté : « C’est une pouliche que j’ai toujours estimée. Elle avait hérité du numéro 19 sur 19 pour ses débuts, ce qui était loin d'être idéal. Toutefois, elle avait bien couru, dans un lot qui a répété. Elle a évolué physiquement cet hiver et, bien qu'elle ne soit pas des plus faciles, cette évolution s'effectue dans le bon sens. Elle fait un joli "truc" aujourd’hui. Je savais qu’elle allait bien courir. C’est une pouliche de Groupe et il s'agit de la seule 3ans de l’écurie pour laquelle des engagements classiques ont été effectués. Le Prix Saint-Alary arrive dans dix-neuf jours : pourquoi pas ? Je suis aussi très content pour ses propriétaires, Jon et Julia Aisbitt, des gens charmants qui n’ont pas eu beaucoup de chance jusqu’à présent et qui ont malgré tout continué à investir chaque année. »

UNE FILLE D’ALIX ROAD

Lavender Lane avait été achetée aux ventes Arqana, yearling, par Gill Richardson, pour 180.000 euros. Elle était présentée par le haras de Grandcamp, qui traverse une belle période de forme. C’est une fille de la très bonne Alix Road (Linamix), deuxième du Prix du Conseil de Paris (Gr2) et troisième du Prix Saint-Alary (Gr1), pour l’entraînement de Myriam Bollack-Badel. Alix Road a donné d’emblée tayf (Dansili), qui évolue désormais au Qatar et avait montré quelques moyens en début de carrière en France.