Miss france reine des “guinées”

Autres informations / 05.05.2014

Miss france reine des “guinées”

Newmarket (GB), DimaNche 1.000 GuiNées (Gr1). On voulait

voir ce que valait la JDG rising star miss France ??(Dansili) et on a vu ! La

pouliche française a dominé les 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1), prouvant

ainsi que les bruits qui circulaient sur son compte et la belle impression

qu’elle avait laissée dans les Oh So Sharp Stakes (Gr3) à 2ans, à Newmarket,

n’étaient pas sans lendemain. Aujourd’hui, en attendant ce qu’il va se passer

dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), Miss France s’installe comme la

meilleure pouliche en Europe à l’entraînement. Vive Miss France et vive la

France ! Et ce n’est sûrement pas fini pour elle. En effet, concernant cette

représentante de Ballymore Thoroughbred, Diane Wildenstein nous a appris : «

Miss France va courir le Prix de Diane Longines. Nous pensons que la distance

de 2.100m va bien lui convenir. » Concernant l’autre française dans la course,

la lauréate des Cheveley Park Stakes (Gr1), Vorda ??(Orpen), elle a été montée

plutôt à l’arrière-garde et n’a jamais pu venir pour être compétitive pour la

victoire. Elle termine huitième.

 

Diane wildenstein : « un grand moment »

Diane Wildenstein était présente à Newmarket et elle a nous

a raconté : « C’est un grand moment. Miss France est une fille de Miss Tahiti,

qui défendait les couleurs familiales et était également entraînée par André

Fabre. Dans le Prix Imprudence, il n’y a pas eu de train. C’est ce qui explique

la performance en demi-teinte de Miss France. Nous venions aujourd’hui sur ces

"Guinées" avec l’objectif de prendre une place. Désormais, Miss

France va viser le Prix de Diane Longines. Elle sera mieux sur une distance

plus longue. »

 

Le dernier classique anglais qu’il manquait à andré Fabre

Grâce à Miss France, André Fabre complète sa collection de

classiques. Il a maintenant remporté tous ceux qui se courent outre-Manche : le

Derby (Pour moi), les Oaks (intrepidity), les 2.000 Guinées (Zafonic et

Pennekamp) et le St. Leger (toulon). Il lui a fallu vingt-trois ans pour gagner

ces cinq classiques anglais. Dimanche, l'entraîneur a vécu une grande journée à

Newmarket. Il présentait deux partants, ésotérique ??(Danehill Dancer) et Miss

France, et

les deux ont passé le poteau en vainqueur.

Maxime Guyon, qui avait gagné son premier Gr1 en Angleterre

avec Byword ??(Peintre Célèbre), a gagné pour sa part son premier classique

outre-Manche ce dimanche.

 

un parcours en or

Très bien sortie des stalles, Miss France a pu avoir un

parcours en or. Elle s’est fait emmener par l’outsider manderley (Clodovil),

qui est allée vraiment loin, puisque cette pensionnaire de Richard Hannon garde

la quatrième place.

 

L’arrivée des Oh so sharp stakes répète Jusqu’à présent, les

Oh So Sharp Stakes, Gr3 couru fin septembre à Newmarket, n’avaient pas révélé

de véritable phénomène. Cette tendance s’inverse grâce à Miss France, qui a

gagné ce Gr3. Lightning thunder (Dutch Art), remontée tout à la fin par Miss

France, fin septembre à Newmarket, a également répété. C’est elle qui est venue

prendre la deuxième place des "Guinées". Montée un peu plus en

retrait que Miss France, elle a bien fini, mais sans avoir le temps de remonter

la pouliche française. Son entourage avait indiqué qu’il fallait oublier sa

quatrième place dans les Rockfel Stakes (Gr2), dans lesquels elle était

favorite. En effet, elle se présentait de manière trop rapprochée par rapport

aux Oh So Sharp Stakes. Concernant sa deuxième place, Olly Stevens, son

entraîneur, a déclaré : « C’est fantastique, et je pense qu’elle va aller

directement sur les Coronation Stakes. » André Fabre a également évoqué cette

course comme une possibilité pour Miss France.

 

changement de forme

L’arrivée de ces 1.000 Guinées amène le constat suivant :

les top-pouliches à 2ans n’ont pas répété et ne figurent pas aux quatre

premières places de ce classique. On pense notamment à Vorda, forcément, mais

aussi à rizeena (Iffraaj) ou encore sandiva (Footstepsinthesand). Cela montre

une inversion de la tendance affichée en 2013 et des cartes rebattues en vue de

la saison 2014 qui ne fait que commencer.

 

D’UNE MISS À UNE AUTRE POUR ANDRÉ FABRE

Miss France est la fille d’une jument qu'André Fabre connaît

bien, puisqu’il l’entraînait lorsqu'il avait la responsabilité des chevaux de

l'écurie Wildenstein, au milieu des années 90. miss tahiti (Tirol) avait gagné

le Prix des Marettes (B) en débutant, avant de se tester directement dans le

Prix d’Aumale (Gr3), où elle n’avait été battue que par shake the Yoke

(Caerleon), entraînée par Élie Lellouche.

La revanche eut lieu trois semaines plus tard, dans le Prix

Marcel Boussac (Gr1), et avait tourné à l’avantage de Miss Tahiti, qui avait

laissé Shake the Yoke à deux longueurs. À 3ans, Miss Tahiti s’est classée

deuxième des Prix Saint-Alary et de Diane (Grs1), puis troisième du Prix

Vermeille (Gr1).

 

Le meilleur produit de sa championne de mère

Miss France est donc une fille de miss tahiti (Tirol).

Brillante en piste, elle s’est révélée plus discrète au haras jusqu’à présent,

même si elle a donné d’emblée, avec sadler’s wells, maximum security, deuxième

des Prix de Reux et Right Royal (Ls), puis Mer de Corail, deuxième du Prix de

Royaumont (Gr3) notamment. La qualité a parfois sauté une génération, puisque

miss hawai (Peintre Célèbre), une fille de Miss Tahiti, a produit Beach Bunny

(High Chaparral), deuxième des Pretty Polly Stakes (Gr1). Miss Tahiti descend

d’une vieille souche Rothschild, celle de Vieille maison, la mère de Vieux

manoir (Brantôme), gagnant d’un Grand Prix de Paris (Gr1) après guerre.