Phraseur kossack prend sa revanche

Autres informations / 12.05.2014

Phraseur kossack prend sa revanche

Dominé par Athlete del Sol FR (Dormane) dans le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup (Gr2 PA) sur la piste de Baden-Baden l’an passé, Phraseur Kossack HOL (Prince d’Orient) ne s’est pas laissé approcher cette fois. Il s’impose de quatre longueurs dans le Cheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship (Ifahr), disputé dimanche dernier sur les 1.600m de l’hippodrome berlinois d’Hoppegarten. Confié à la cavalière hollandaise Jadey Pietrasiewicz, il domine nettement cette septième manche dotée de 30.000 euros, après avoir remporté celle de Saint-Moritz au mois de février, cette fois sous la selle de la Française Pauline Prod’homme.

Le premier accessit revient à Senna O.A HOL (Marwan), associé à la locale, l’Allemande Silke Brüggemann. Grand favori de l’épreuve, Athlete del Sol, termine à la troisième place avec le jockey professionnel Mai Beppu, une Japonaise de 27 ans qui effectuait ses débuts dans cette compétition : « J’ai ma licence professionnelle depuis 2005 et j’espère que je pourrai imiter la Sud-coréenne Keumjoo Lee, qui s’est imposée d’entrée de jeu dans cette compétition le mois dernier à Casablanca. » Cela n’aura pu être le cas, même si la Japonaise termine sur le podium, ce qui reste une performance plus qu’honorable.

UN TICKET POUR LA FINALE

Titulaire de 84 succès au cours de sa carrière, Jadey Pietrasiewicz, qui s’était déjà imposée dans cette compétition (l’épreuve disputée en Australie il y a deux ans) était ravie : « C’est une course dont je me souviendrais. Je savais que la cavalière japonaise était favorite pour l’emporter avec Athlete del Sol mais c’était l’occasion pour moi de gagner mon ticket pour la finale de rêve à Abu Dhabi au mois de novembre prochain. »

Elle a ensuite ajouté : « J’avais discuté avec l’entraîneur Huub Otermans qui m’avait dit que Phraseur Kossack était au top de sa forme et qu’il serait avantagé par le terrain souple, la pluie ayant arrosé la piste dans l’après-midi. Ses instructions étaient de suivre non loin des leaders et de préserver sa pointe de vitesse pour la ligne droite finale. C’est ce qui s’est passé. Mon cheval a montré la tenue nécessaire et a accéléré brillamment pour gagner de quatre longueurs au passage du poteau ».