Derby japonais : one and only vers l’angleterre

Autres informations / 03.06.2014

Derby japonais : one and only vers l’angleterre

Le Tokyo Yushun (Gr1), le Derby japonais, a livré son verdict ce dimanche. One and Only (Heart’s Cry) a brisé les rêves de Triple couronne d’Isla Bonita (Deep Impact), le gagnant des Satsuki Sho (Gr1), les 2.000 Guinées nippones. One and Only devrait continuer sa carrière de 3ans au Japon avant de voyager en 2014 dans les pas de son père, Heart’s Cry (Sunday Silence).

DUBAÏ PUIS L’ANGLETERRE EN VUE

Le prochain objectif de One and Only sera le Kikuka Sho (Gr1), le St. Leger japonais et troisième étape de la Triple couronne.

Selon les informations en provenance du Japon, le poulain, sur du plus long terme, devrait ensuite être dirigé vers Dubaï. Il pourrait tenter de marcher dans les pas de Heart’s Cry, qui a remporté le Sheema Classic (Gr1) en 2006. Un autre fils de Heart’s Cry a d’ores et déjà brillé à Dubaï : il s’agit de Just a Way, gagnant très facile du Dubai Duty Free (Gr1).

Après Dubaï, One and Only pourrait venir en Angleterre, pour disputer les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1).

One and Only est entraîné par Kojiro Hashiguchi, comme le fut Heart’s Cry en son temps. Heart’s Cry, qui portait la casaque Shadai Race Horse Co Ltd, comme Isla Bonita, avait conclu troisième du Gr1 anglais en 2008, remporté par Hurricane Run (Montjeu). Son entraîneur a annoncé son désir de prendre sa revanche.

LE VINGTIEME PARTANT FUT LE BON

Avec One and Only, Kojiro Hashiguchi alignait son vingtième partant dans le Derby japonais en dix-huit années. Il n’avait jusque-là jamais réussi à remporter l’épreuve. One and Only fait mieux que Heart’s Cry, deuxième de ce Tokyo Yushun en 2004, après être tombé sur un certain King Kamehameha (Kingmambo).

One and Only a montré que l’allongement de la distance était pour lui convenir. Il avait déjà gagné un Gr3 sur 2.000m, à 2ans. Le poulain restait sur une quatrième place dans les 2.000 Guinées nippones, à deux longueurs d’Isla Bonita. Il laissait cependant une impression formidable ce jour-là. Longtemps dernier, très loin de la tête de la course, il avait viré en septième épaisseur, si ce n’est plus, dans le tournant final, et avait fini en boulet de canon pour venir prendre la quatrième place. One and Only avait toujours été monté à l’arrière-garde, pour venir ensuite finir sur les autres. Cela n’est pas sans rappeler les courses de Harp Star (Deep Impact), dotée d’une pointe de vitesse exceptionnelle. Ce dimanche, il y a eu un gros changement de tactique, puisque One and Only a été placé en première partie de peloton, dans le sillage du favori, Isla Bonita. La tactique a finalement été payante.

Quant à Red Reveur (Stay Gold), candidate au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), elle s’est montrée très nerveuse au rond. Elle n’a ensuite pas été capable d’accélérer dans la phase finale, concluant décevante douzième. La pouliche n’est cependant pas à condamner totalement sur cette sortie.