Geluroni engrange avant "la périchole

Autres informations / 03.06.2014

Geluroni engrange avant "la périchole

« Au départ, nous avions prévu d’aller directement sur le Prix La Périchole (Gr3) avec Geluroni (Antarctique), mais le matin, je ne voyais pas trop quoi lui faire faire. Nous avons donc pris la décision de courir cette épreuve. » Guillaume Macaire a pris la bonne option en courant le Prix Jean de La Rochefoucauld avec Geluroni. Plutôt que de le présenter sur sa fraîcheur dans le Gr3 de la fin juin, il a changé son fusil d’épaule, ce qui a permis de donner plus d’expérience à Geluroni. De plus, sur le papier, son pensionnaire était au-dessus du lot. Et il l’a été aussi sur la piste. Attentiste en quatrième position, il a parfaitement négocié ses obstacles et, entre les deux dernières difficultés, il survolait le lot, n’attendant qu’un signe de son jockey, Vincent Cheminaud, pour changer de vitesse. Sur le plat, il a démontré une énorme supériorité, même si l’écart entre lui et Mellozo (Della Francesca), son dauphin, n’est que de cinq longueurs. Après sa victoire dans le Prix James Hennessy (L), Geluroni confirme sa classe et il sera dur à battre dans le Prix La Périchole (Gr3). « C’est un poulain qui est dur à juger car le matin, il dort un peu, a ajouté Guillaume Macaire. Mais aux courses, il se réveille. En dernier lieu, il s'était comporté de la même façon. Ce qu’il a fait au gros open-ditch est superbe. Il va probablement courir le Prix La Périchole. C’est un cheval assez lourd, mais ce qui est important, c’est l’amplitude, le terrain qu'il peut perdre et la façon dont il peut le récupérer. » Invaincu en trois sorties à Auteuil, Geluroni a tous les atouts pour régner sur la promotion des steeple-chasers de 4ans. Derrière Geluroni et Mellozo, c’est Rouge et Sage (Sageburg) qui s’est classé troisième. Il sera mieux à l’automne.

L’ONCLE DE GRACE LADY

Élevé par la famille Madamet, Geluroni a été baptisé ainsi pour cette raison : « Je l’ai nommé Geluroni pour mes enfants Georges-Étienne, Ludovic et Romain, nous avait expliqué Nicolas Madamet, coéleveur du poulain, après sa victoire dans le Prix James Hennessy. Je suis très content des succès du cheval car je l’ai élevé avec eux. J’avais choisi Antarctique comme père car je trouvais que c’était un bon étalon. Guillaume Macaire a osé débuter dans cette course en steeple et le pari a été gagnant. » Geluroni est le frère de Parcelle de Sou (Ajdayt), trois fois placée de courses principales sur les haies, et de Parsou (April Night), cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Rappelons que Parcelle de Sou est la mère de Grace Lady (Muhtathir), lauréate du Prix Corrida (Gr2), et de Darwins Fox (Kahyasi), vainqueur de Gr3 en Irlande en obstacle. Geluroni est aussi le frère d’Horta (Assessor), la génitrice d'Hora- bora Has (Turgeon), gagnante du Prix Roger Saint (L) et troisième du Prix Sytaj (L).