Jean-claude seroul : « ce qui m’intéresse, c’est de voir mes chevaux le matin »

Autres informations / 19.06.2014

Jean-claude seroul : « ce qui m’intéresse, c’est de voir mes chevaux le matin »

Propriétaire depuis quarante-cinq ans, Jean-Claude Seroul, avec qui nous poursuivons notre série sur les propriétaires, a découvert les courses un peu par hasard. Il nous a raconté son histoire.

Jour de Galop. – COMMENT A COMMENCE VOTRE PASSION POUR LES COURSES ?

Jean-Claude Seroul. – Jusqu'à ce que le Tiercé devienne un jeu à la mode, je n'avais jamais entendu parler de courses. Et puis un jour, alors que j'étais surveillant dans un lycée à Grenoble, l'un de mes collègues m'a dit : &ldq