Kotkikova, en trois foulées

Autres informations / 11.06.2014

Kotkikova, en trois foulées

Kotkikova?(Martaline) était l’une des deux seules inédites avec sa compagne d’entraînement, Brise le Dun (Le Fou), au départ du Prix Bois Rouaud. Mais elle a démontré qu’elle possédait beaucoup de potentiel en s’imposant dès ses débuts avec la manière. D’ailleurs, il n’y avait pas de fumée sans feu puisque Kotkikova était favorite de la course. Son jockey, Vincent Cheminaud, l’a montée à la perfection. Il a d’abord placé sa partenaire à l’arrière-garde, avant de la rapprocher dans la ligne d’en face, où la jument s'est montrée fautive à la dernière haie. Après avoir a pu respirer dans le tournant final, elle est arrivée avec des ressources entre les deux dernières haies pour placer une belle accélération sur le plat, faisant rapidement la différence en se détachant pour l’emporter nettement. Certes, l’opposition était "prenable", mais gagner de cette manière, face à des chevaux ayant de l’expérience, à l'image de sa dauphine Brasilia Sport (High Rock), démontre sa qualité. Très bien née, puisqu’appartenant à la famille de Katko et de Kotkijet, la plus belle origine d’obstacle européenne, et possédant de la classe, Kotkikova est appelée à briller au plus haut niveau. Nous lui attribuons donc une JDG Jumping Star. « Lorsque vous avez une perle, c’est bien d’avoir un jockey comme Vincent Cheminaud, nous a déclaré son entraîneur, Jean-Paul Gallorini. C’est un jockey qui est professionnel, il fait son métier et c’est la finalité du travail de l’équipe. Ma pouliche est bonne, mais elle est encore "bébé". » À son retour aux balances, Vincent Cheminaud a lance À Jean-Paul Gallorini : « c’est une drole de pouliche ! elle sera mieux sur plus long. »

UNE FILLE DE KOTKITA

Élevée par le haras des Coudraies par le comte Pierre de Montesson, Kotkikova est née pour sauter. Sa mère, Kotkita (Subotica), a remporté le Prix Cambacérès (Gr1) et s’est classée troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Au haras, elle a donné Kotkidy (Anabaa Blue), vainqueur du Prix Wild Monarch (L), et Karlak (Westerner), troisième du Prix Finot (L). Après Kotkikova, Kotkita a produit Kalikova (Irish Wells), une femelle de 2ans, et Kitkou, un yearling par Martaline. Kotkita est la sœur de Katkovana (Westerner), deuxième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et multiple gagnante de Listed, mais aussi de Kitka (Épervier Bleu), Kotky Bleu (Épervier Bleu) et Kotkido (Subotica). Troisième mère de Kotkikova, Kotkie est la génitrice de Katko et Kotkijet, cinq "Grands Steeples" de Paris (Gr1) à eux deux.