La lumière peut venir de leading light

Autres informations / 18.06.2014

La lumière peut venir de leading light

Cela fait un an, depuis sa victoire dans le Queen’s Vase (Gr3) à Royal Ascot, que Leading Light (Montjeu) est considéré comme un cheval de Gold Cup (Gr1). Il a confirmé cette impression en s’imposant ensuite dans le St. Leger de Doncaster (Gr1). Le représentant de Coolmore est vraiment à son affaire dans les courses de fond et sa seule contre-performance en 2013 avait eu lieu sur les 2.400m du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Jeudi, il découvre la distance de 4.000m et affronte des stayers aguerris, mais sa jeunesse et sa fraîcheur peuvent faire la différence.

ESTIMATE, UN AN APRES

En s’imposant dans le Gold Cup il y a un an, Estimate (Monsun) avait fait vibrer toute l’Angleterre, y compris sa propriétaire, Sa Majesté la reine d’Angleterre. Estimate tente un pari osé et difficile en effectuant sa rentrée directement dans ce Gr1. En mai, les bruits n’étaient pas très favorables à son sujet, mais elle a pu monter en puissance depuis. En 2013, elle battait d’une encolure Simenon (Marju). Depuis, ce cheval a beaucoup voyagé, allant en Australie et à Meydan. Il a été nettement battu pour son retour en Angleterre dans le Gr3 préparatoire remporté par Tac de Boistron (Take Risks).

ALTANO DEFEND LE "CADRAN"

Début octobre 2013, Altano (Galileo) avait créé une petite surprise en s’imposant dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1). Cette victoire a fait changer d’envergure ce cheval désormais âgé de 8ans. Il a bien gagné pour sa rentrée à Berlin et se présente ici avec une bonne chance d’outsider à défendre, car il est à l’aise en bon terrain.

Enfin, Brown Panther (Shirocco) est souvent annoncé, mais rarement exact au rendez-vous. Il est en grande forme cette année, puisqu’il reste sur deux victoires, dont les Henry II Stakes (Gr3) à Sandown. En cette période de Coupe du monde, il pourrait faire briller les couleurs de l’ex- footballeur Michael Owen à Royal Ascot.

UN TERRAIN TROP LÉGER POUR TAC DE BOISTRON

Lauréat l’an dernier du Prix Royal-Oak (Gr1), Tac de Boistron (Take Risks) est l’une des bonnes chances de ce Gold Cup. Mais, finalement, Marco Botti, son entraîneur, pourrait décider de ne pas courir ce cheval "FR" : « Le terrain est trop rapide pour lui. Nous allons prendre notre décision finale jeudi matin, au cas où il y ait de gros orages durant la nuit. »

Les prochaines sorties de Tac de Boistron devraient avoir lieu dans le Goodwood Cup et dans l’Irish St. Leger.