Les cas montmartre et spanish moon

Autres informations / 04.06.2014

Les cas montmartre et spanish moon

Malgré la désapprobation des utilisateurs des étalons, le vote a entériné la décision de vendre aux enchères les étalons. Après appel d’offre auprès des différents organismes de vente, c’est donc Arqana qui a remporté les lots. Pour autant, tout n’est pas si simple, notamment pour deux étalons, comme l’explique Loïc Malivet : « Concernant Montmartre, il faut souligner que le cheval est syndiqué, entre l’Ifce et différents éleveurs. Ce ne sont donc que les parts appartenant à l’Ifce qui passeront aux enchères à Deauville, à moins que les autres porteurs se mettent d’accord pour mettre en vente leurs parts, ce qui n’est pas d’actualité. L’autre étalon dont il faut parler est Spanish Moon. Il a été offert par Khalid Abdullah à l’État français, grâce aux démarches de France Galop et du syndicat des Éleveurs. Je trouve donc pour le moins dérangeant qu’un cheval qui a été offert passe en vente. J’en ai d’ailleurs informé le ministre et le directeur de l’Ifce... »

Enfin, il faut savoir, comme nous l’avions déjà annoncé, que les différentes associations nationales de race, la S.H.F. et la Fenesco, ont été auditionnées par le Sénat et l’Assemblée Nationale, pour proposer la location des étalons à l’Ifce. Elles attendent une réponse du ministre de l’Agriculture.