Montmartre : les dernières nouvelles sur son avenir

Autres informations / 02.07.2014

Montmartre : les dernières nouvelles sur son avenir

Une Assemblée générale extraordinaire des porteurs de parts de l’étalon Montmartre a eu lieu mardi matin, 1er juillet, à Deauville. Le cheval est syndiqué en cinquante parts, dont vingt et une appartiennent à France Haras. Ce sont elles qui doivent passer aux enchères le mardi 9 décembre, lors de la vente d’élevage d'Arqana. Lors de cette A.G. extraordinaire, il a été décidé que les vingt et une parts passeraient en vente aux enchères en un "bloc", et non de façon dispersée (part par part). Lors de la constitution du syndicat, France Haras avait négocié que chacune de ses parts lui offrait trois voix, ce qui lui conférait une majorité absolue pour voter toute décision. L’A.G. a décidé que ce ne serait plus le cas à l’avenir, chacune des vingt et une parts vendues donnant droit à une voix lors des votes. Ainsi, les autres actionnaires – privés – redeviendraient majoritaires lors des A.G., à condition de faire bloc. Il faut toutefois préciser qu’un rendez-vous entre le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, d'une part, et Jacques Myard et Ambroise Dupont, d'autre part, est prévu ce jeudi. Un changement de donne est donc encore envisageable. Jusqu’à une annulation de la vente des vingt et une parts de Montmartre lors d’une vente publique ?