Nolohay saisit l’engagement

Autres informations / 03.07.2014

Nolohay saisit l’engagement

Nolohay (Dubawi) trouvait un engagement en or massif dans ce Prix de Guéron (B). Le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias s’élançait à poids égal face à de bons chevaux, mais qui n’avaient pas ses titres. Le fils de Dubawi s’est imposé somme toute facilement, mais il a fait peur à ses nombreux preneurs dans le parcours. Toujours monté aux bras dans une course menée à un rythme soutenu par Bello Matteo (Montmartre), qui en a trop fait, Nolohay a été rappelé à l’ordre dans le tournant final.

Venu en pleine piste dans la ligne droite, il a placé une belle accélération, et est venu facilement prendre la tête de l’épreuve, non sans pencher et gêner un instant Cabral (Henrythenavigator). Une enquête été ouverte d’office, à l'issue de laquelle le résultat a été maintenu. Nolohay devance Landym (Lando), bon deuxième, Oil of England (Lord of England), troisième, Cabral accrochant le second accessit.

LE RETOUR DE NOLOHAY ?

Nolohay gagne facilement, et cela devrait lui redonner du moral. Le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias avait déçu en se classant quinzième du Prix du Jockey Club (Gr1), où il avait très vite faibli. Il avait aussi eu une vraie course dans le Prix Greffulhe (Gr3). Nolohay a réalisé une performance assez étrange ce jeudi, se montrant extrêmement froid, avant de faire facilement la différence dans la ligne droite, tout en penchant. Son jockey, Olivier Peslier, a commenté au micro d’Equidia : « Il m’a un peu échappé, et il est allé chercher l’appui du rail. C’est peut-être à cause d’un mauvais souvenir du "Jockey Club". » Cette performance est bonne pour la confiance. Nolohay devrait logiquement remonter de catégorie prochainement, face à des adversaires plus coriaces. Le jockey a ajouté : « Il va falloir le revoir. Aujourd’hui, il trouvait un bon engagement, et dans un lot à sa portée. »

UN FILS D’ANTIOQUIA

Nolohay est le quatrième produit d’Antioquia (Singspiel), lauréate des Prix Panacée (L) et Fille de l’Air (Gr3) pour l’entraînement de Carlos Laffon-Parias et la monte de Miguel Blancpain. Son premier produit, Tia Kia (Montjeu), s’est imposé dans une course à conditions en province et sur 2.400m. La quatrième mère du poulain est la grande Riverqueen, gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches, du Grand Prix de Saint-Cloud et du Prix Saint-Alary (Grs1), avant de produire Rivière Dorée, que l’on retrouve dans les pedigrees de beaucoup de gagnants de Groupes.