Noozhoh canarias, conquistador d’un nouveau genre

Autres informations / 11.07.2014

Noozhoh canarias, conquistador d’un nouveau genre

Le poulain espagnol Noozhoh Canarias (Caradak) tente un drôle de défi : affronter les meilleurs sprinters anglais, sur leur terrain, alors qu’il n’a pas couru depuis plus de deux mois, date de sa tentative dans les 2.000 Guinées (Gr1), où il avait pêché par manque de tenue. Logiquement, son entourage a décidé de le raccourcir, et c’est sur les 1.200m du July course qu’il va tenter d’épingler son premier Gr1, à l’occasion du Darley July Cup.

Son entraîneur, Enrique Leon, a expliqué : « Nous abordons la course avec incertitude. C'est une épreuve très difficile. Mais Noozhoh a gagné le droit de courir cette course. Il est parmi les favoris et, au fur et à mesure qu'approche la course, nous sommes plus respectés. Le changement de distance nous fait un peu peur, mais les 1.200m de Newmarket sont sélectifs. Il faut un cheval d'un peu plus de 1.200m pour gagner là-bas. La distance idéale de Noozhoh dépend de la piste et des circonstances. Sur une piste moins sélective, il peut courir sur 1.400m. Il a une vitesse de base impressionnante. Il a disputé le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), après deux mois sans courir, tout en débutant sur 1.400m, et il a très bien couru. Noozhoh n'a pas besoin de préparatoire. Il donne tout à l'entraînement. »

SOLE POWER TRES INCERTAIN

Face au 3ans ibérique se dressent quelques-uns des monstres du sprint britannique, à commencer par les deux "Power" d’Edward Lynam, Slade Power (Dutch Art) et Sole Power (Kyllachy). Le second, lauréat des King’s Stand Stakes (Gr1) à Royal Ascot et cinquième de cette course l’an dernier, risque de rester au box, en raison d’un terrain trop souple. Slade Power, lui, devrait être aligné dans cette épreuve sponsorisée par Darley, qui vient d’acheter le cheval. Slade Power a remporté l’autre sprint de Royal Ascot, les Diamond Jubilee Stakes (Gr1), et s’élancera logiquement avec le statut de favori. Il était troisième de cette course l’an dernier. Son dauphin d’Ascot, Due Diligence (War Front), aux origines américaines, pourrait être contrarié par la piste très souple, mais sur sa récente deuxième place, il a une première chance. Aljamaaher (Dubawi), troisième des Diamond Jubilee Stakes, a trouvé sa voie sur

les courtes distances, et Roger Varian pense qu’il peut encore progresser et finir plus près de Slade Power.