La belle période de forme de david windrif

Autres informations / 08.08.2014

La belle période de forme de david windrif

David Windrif connaît une belle réussite depuis le début du meeting deauvillais, dans la droite ligne de son année 2014. L’entraîneur a enregistré quinze gagnants depuis le début de l’année, pour cent six partants, soit un gagnant pour sept partants. Dernièrement, il s’est mis en évidence grâce à Backswing (Gold Away), gagnant du Quinté de mardi dernier. Il analyse les raisons de cette réussite.

Jour de Galop. - COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS VOTRE REUSSITE DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE ?

David Windrif. - Cela s’explique par le fait que j’ai gardé la même équipe et la même nourriture pour mes chevaux. Mais aussi, compte tenu du fait que j’ai vingt-cinq boxes pour vingt-cinq chevaux, je suis obligé de faire tourner assez rapidement mon effectif. Je ne garde pas un cheval quand je pense qu’il n’est pas compétitif, afin d’éviter à mes propriétaires de payer inutilement des pensions.

VOUS REUSSISSEZ PARTICULIEREMENT AVEC LES CHEVAUX ACHETES "A RECLAMER". COMMENT LES CHOISISSEZ-VOUS ?

Il ne faut pas regarder que les Cornwallville, Backswing, Pleasant Flight et Loose Cannon, qui sont de bons achats, mais plutôt tous ceux qui se sont révélés très mauvais, et la liste est longue... Je favorise les achats à réclamer, car c’est un moyen de savoir rapidement où l’on va. Comme je pratique le turn-over régulier au sein de mon écurie, du fait de mes vingt-cinq boxes, c’est un moyen rapide d’avoir des résultats en éjectant les mauvais et en gardant les bons.

AVEZ-VOUS PRIS DES BOXES SUR PLACE POUR LE MEETING ?

Les chevaux que je cours de façon rapprochée pour le meeting restent ici. Ce sont principalement de "vieux tontons", comme Backswing et Grand Lucius, mais je les garde surtout sur place pour les amener à la plage, de manière à leur redonner une seconde jeunesse. Sinon, pour les autres, j’effectue des allers-retours entre Chantilly et Deauville.