La berma décroche le premier rôle

Autres informations / 17.08.2014

La berma décroche le premier rôle

Portant le nom d’un personnage de Marcel Proust, La Berma (Lawman) a joué un premier rôle dès ses débuts sur les planches deauvillaises. Déjà, au rond, son modèle était celui qui se détachait des autres. Puis, en piste, la pensionnaire de Fabrice Chappet s’est fait remarquer en prenant les devants, tout en fouaillant de la queue pendant tout le parcours. Bien décontractée aux avant-postes, elle est repartie facilement à mi-ligne droite, sous les attaques. Très chuchotée depuis quelques jours à Deauville, La Berma avait été engagée dans le Prix de la Reboursière (F), qui avait réuni cette année un lot au sujet duquel beaucoup de gros "bruits" circulaient. Finalement, son entourage a repoussé ses débuts et ils ont été couronnés de succès. « C’est une très belle pouliche, qui travaillait bien, nous a dit Fabrice Chappet. Elle fouaille de la queue mais cela ne la dérange pas. Elle a un ovaire qui la chatouille un peu et nous allons régler cela. Elle a toujours bien travaillé, elle est bien née et a été bien élevée. C’est une bonne pouliche avec laquelle nous avons pris notre temps. » La Berma est la première gagnante de Fabrice Chappet, sous les couleurs de Benoît Chalmel, même si ce dernier a déjà eu des chevaux chez le professionnel cantilien, mais ils ne défendaient pas sa casaque. « C’est un très beau modèle, très maniable, on l’aime beaucoup, a ajouté son jockey Christophe Lemaire. Elle est allée de l’avant, décontractée. Elle a bien accéléré quand je l’ai sollicitée. Elle confirme ses bons galops du matin. »

Après avoir galopé le nez au vent, au centre du peloton, Peppy Miller (Iffraaj) a fini vite dans les cent derniers mètres pour s’assurer une facile deuxième place devant Quest (Mr Sidney), toujours bien placée.

UNE PETITE-FILLE D’UNE CHAMPIONNE ARGENTINE

La Berma a été achetée par Fabrice Chappet au haras d’Etreham, pour 52.000 euros aux ventes Arqana d’octobre. Elle est la fille de Full Snow Moon (Vindication), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles, du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage et du Critérium de Lyon (Ls) et mère de deux gagnants, pour deux partants, en comptant La Berma. La Berma est surtout l’arrière-petite-fille de Netherland (Roy), championne à 3ans en Argentine, lauréate du Gran Premio Seleccion (Gr1), les Oaks et deuxième du Gran Premio Nacional (Gr1), le Derby.