Le cauchemar et la victoire

Autres informations / 16.08.2014

Le cauchemar et la victoire

Poulain très vert, très regardant au rond et joueur derrière les stalles, Full mast (Mizzen Mast) a eu beaucoup d’éléments contre lui pour sa course de début. Ce beau poulain, un peu brillant, a dû voyager en épaisseur durant la majorité du parcours. War Dispatch (War Front) a été repris par son jockey, sortant de ce fait Full Mast qui se trouvait dans son sillage. Le pensionnaire de Christiane Head-Maarek s’est donc retrouvé seul, en troisième épaisseur, dès le premier virage. Les ennuis ne se sont pas arrêtés là : la selle de Full Mast a bougé et, dans la ligne droite, son jockey, Thierry Thulliez, a dû jouer les équilibristes. Il n’a pas pu solliciter son poulain qui s’est imposé d’une demi-longueur. L’écart à l’arrivée ne reflète pas la marge de Full Mast. War Dispatch a pris la deuxième place, tandis que l’animateur, Finsbury Square (Siyouni), s’est montré courageux et a pris la troisième place.

DIRECTION LE PRIX LA ROCHETTE

Christiane Head-Maarek a exprimé des sentiments mitigés après la course. Elle était contente de la victoire de son poulain, mais en colère aussi contre Christophe Soumillon, lequel est venu ensuite se défendre auprès de l’entraîneur. « Il a eu une course épouvantable, a déclaré Christiane Head-Maarek. Christophe Soumillon s’est organisé pour bien le sortir. Je ne suis vraiment pas très contente. C’est un cheval qui a des moyens. »

Victime d’un problème de harnachement, Full Mast s’est imposé sur sa classe, son jockey ne pouvant pas le solliciter. « Sa selle a tourné lorsqu’ils l’ont sorti. Cela l’a fait bouger. Ce fut à nouveau une course de jockeys », a ajouté l’entraîneur.

Poulain encore très vert, Full Mast a besoin d’apprendre son métier. Au rond, déjà, il était sur l’œil, hennissant beaucoup. Les pousseurs ont ensuite dû prendre leur temps avec lui, le poulain bottant sans grande méchanceté. « Heureusement que je l’avais amené aux boîtes ce mardi ici, pour que les hommes puissent le connaître ! C’est un poulain très vert et très regardant, qui possède beaucoup de force. Mais c’est un chic cheval, il n’est vraiment pas méchant. » Full Mast possède une marge de progression et il pourrait désormais être revu dans les Groupes. « Le Prix La Rochette, sur les 1.400m de Longchamp, sont une option, où alors nous allons lui trouver une "B". Je ne pense pas que le terrain souple sera un problème pour lui. Nous verrons lorsque ce cas se présentera. »

UN DESCENDANT DE SLIGHTLY DANGEROUS

Élevé par Juddmonte Farm, Full Mast est un fils de Mizzen Mast et de Yashmak (Danzig). Cette dernière a d’abord été entraînée par Sir Henry Cecil, pour lequel elle s’est classée deuxième du Prix Marcel Boussac et des Irish Oaks (Grs1), et première des Ribblesdale Stakes (Gr2) et du Flower Bowl Invitational Handicap (Gr1). Au haras, Yashmak a donné Sound of Nature (Chester House), placé au niveau Groupe en Australie. La deuxième mère, Slightly Dangerous (Roberto), s’est notamment classée deuxième des Oaks d’Epsom (Gr1) et a été une excellente reproductrice. Elle a donné Commander in Chief (Dancing Brave), Warning (Known Fact) et Dushyantor (Sadler’s Wells).