Le plus grand défi d’australia

Autres informations / 19.08.2014

Le plus grand défi d’australia

Le meeting de York commence en beauté avec les Juddmonte International Stakes (Gr1). Aidan O’Brien a choisi cette épreuve pour faire rentrer Australia (Galileo), pas revu depuis sa victoire dans le Derby d’Irlande (Gr1). Le fils de Galileo et de Ouija Board est double gagnant de Gr1, ayant signé le doublé Derby d’Epsom et Derby irlandais. Pourtant, il a encore beaucoup à prouver, et ces Juddmonte International Stakes seront pour lui l’occasion de montrer qu’il est bien le meilleur mâle de 3ans sur 2.000, 2.400m. Il est d’ailleurs raccourci après ses deux victoires sur 2.400m. Son entraîneur et son jockey ont estimé que le poulain, possédant beaucoup de vitesse, serait mieux sur 2.000m. Cela pose des questions quant à son avenir : Australia, qui n’apprécie pas le terrain souple, sera-t-il au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe ou des Qipco Champion Stakes (Grs1) ?

REDONNER DE LA VALEUR A LA "LIGNE" DU DERBY

Avant d’avoir une réponse à cette question, il faudra le suivre dans cette course où il a beaucoup à gagner et beaucoup à perdre. Australia a très bien gagné le Derby d’Epsom, mais la "ligne" de cette course n’est pas aussi solide qu'on peut le croire. Kingston Hill (Mastercraftsman), deuxième,

a échoué depuis dans les Coral Eclipse (Gr1), Romsdal (Halling) vient de conclure à vingt-trois longueurs de Taghrooda (Sea the Stars) dans les "King George", Arod (Teofilo), quatrième, vient de reprendre confiance dans une bobis race, Red Galileo (Dubawi), cinquième, vient de conclure dernier (à cinquante longueurs !) des Gordon Stakes, tandis que le sixième, Western Hymn (High Chaparral), gagnant du Prix Eugène Adam (Gr2), vient de décevoir dans le Prix Guillaume d’Ornano-Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), avec l’excuse du terrain. Australia a survolé le Derby irlandais, mais il ne battait personne.

Les Juddmonte International Stakes sont donc essentiels pour bien situer Australia. Mais si les "lignes" sont une chose, la manière en est une autre. À chaque reprise, Australia a gagné en laissant de belles impressions, mais pour le moment, une pouliche comme Taghrooda lui semble supérieure.

Australia défie pour la première fois ses aînés. Aidan O’Brien estime qu’il n’est pas à 100 % ; il doit s’imposer et prouver qu’il est bien le champion annoncé. Et ce malgré une piste qui risque de s’assouplir, des précipitations étant prévues mardi et mercredi dans la région.

DU COTE DES AINES

telescope (Galileo) s’annonce comme le principal danger. Le pensionnaire de Sir Michael Stoute n’a été battu que par Taghrooda, par trois longueurs, dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes. Il cherche son Gr1 et pourrait bien le trouver ici. Il avait auparavant très bien couru dans les Hardwicke Stakes (Gr2), et s’était imposé sur cette piste de York en 2013.

Mukhadram (Shamardal), gagnant des Coral Eclipse, revient sur 2.000m. Il s’agit de sa distance de prédilection. Il sera vite à la pointe du combat, et peut aller loin. C’est un cheval très dur, il a de la qualité, et si la victoire s’annonce difficile, il a sa place parmi les premiers, même si l’assouplissement de la piste risque de lui déplaire.

THE GREY GASTBY APRES LE GRAND PRIX DE PARIS

Ces Juddmonte International Stakes permettront de voir s’affronter le gagnant du Derby d’Epsom et le gagnant du Prix du Jockey Club (Grs1). Comme prévu, the Grey Gastby (Mastercraftsman) est au départ de cette épreuve, qui tient à cœur à ses propriétaires, originaires du Yorkshire. Il revient sur 2.000m, une distance qui lui conviendra mieux. Assez délaissé au betting (14/1), il a cependant une bonne chance à jouer. Il s’est imposé en terrain souple, sur 2.000m, dans les Dante Stakes (Gr3), et doit rassurer. L’assouplissement de la piste ne plaira pas à Arod, battu par The Grey Gatsby dans les "Dante". Il reste sur un succès facile, mais face à un petit lot. Annoncé en forme, on ne le voit cependant pas prendre sa revanche, ni contre Australia, ni contre The Grey Gatsby. Quant à Kingfisher (Galileo), deuxième du Derby irlandais, il ne devrait viser qu’une petite place.