Léaupartie, la première résidente

Autres informations / 11.08.2014

Léaupartie, la première résidente

« Léaupartie (Stormy River) a été le premier cheval à poser le pied à La Motteraye. Elle est arrivée, foal, ici, en décembre 2009, à la suite de la vente d’Arqana », nous ont expliqué Gwenaël Monneraye et Lucie Lamotte. « Notre première année de ventes fut bonne, puisque nous avons eu deux gagnants de Groupe : Léaupartie et Abu Sidra (Shirocco). Glacial Age (Verglas), a été troisième de Gr3 et de Listed, et A Huge Dream (Refuse to Bend), deuxième de Listed. »

UNE HISTOIRE D’AMITIE

« Léaupartie avait été achetée foal au haras d’Etreham par Liam Norris et William Huntingdon, qui sont tous de bons amis. Ce ne fut pas notre meilleur pinhooking mais, au final, c’est Sylvain Vidal, que nous apprécions beaucoup, qui s’en est porté acquéreur. Nous avions dit à Sylvain que nous l’aimions beaucoup et il nous a fait confiance. Pour nous, c’est donc une belle histoire avec des gens qui nous sont proches. » Léaupartie est d’une certaine manière devenue la "mascotte" de La Motteraye Consignment. « D’autres chevaux sont arrivés le lendemain de sa venue. Nous passions beaucoup de temps avec eux, comme nous venions de nous installer. Léaupartie était une pouliche très gentille, pas forcément très démonstrative, et sans problème. Elle avait un super caractère et était très attachante.»

« Léaupartie a toujours montré de la qualité. C’était une pouliche avec du modèle qui montrait une belle amplitude. Elle était assez impressionnante au rond de longe. Elle a gagné une course Afasec, puis s’est classée deuxième du Prix de la Michodière, avant de remporter sa "B". » Dans le Prix Lunadix (B), Léaupartie battait notamment Verema (Barathea). « Après cela, elle a été supplémentée au départ du Prix de Diane Longines (Gr1). C’était assez fou. Elle s’est classée sixième en étant un peu malheureuse. C’était une très belle édition du "Diane", celle remportée par Valyra?(Azamour), avec Beauty Parlour?(Deep Impact), deuxième, et Dalkala (Giant’s Causeway), cinquième. Elle a ensuite devancé Romantica?(Galileo) dans le Prix de Psyché, et cette dernière a pris sa revanche dans le Prix de la Nonette. » Après cela, Léaupartie s’est envolée pour les États-Unis en vue du Breeders’ Cup. « Malheureusement, elle s’est accidentée là-bas. » Aujourd’hui, Léaupartie coule des jours heureux au haras de la Cauvinière. « Elle a un foal par Oasis Dream et elle est pleine d’Invincible Spirit. Nous n’avons pas encore eu le temps d’aller la voir, mais nous comptons bien le faire prochainement. »