Light in paris?poursuit sa route vers le "boussac

Autres informations / 03.08.2014

Light in paris?poursuit sa route vers le "boussac

L’été deauvillais nous avait permis de découvrir la regrettée Lesstalk in Paris?en 2013. Un an plus tard, une nouvelle pouliche qui défend les couleurs de Jean-Louis Tepper, Light in Paris?(Aussie Rules), s’est imposée comme une future gagnante de Groupe, sur la piste de La Touques. À l’image de "Lesstalk", Light in Paris aura pour grand objectif le Total Prix Marcel Boussac (Gr1) et elle aussi devrait lutter pour la victoire dans le Critérium des Pouliches. De fait, la pensionnaire de Jean- Claude Rouget a gagné aisément le Prix du Mézeray (B).

Installée en tête après quelques mètres de course, Light in Paris a galopé bien détendue. À l’entrée de la ligne droite, elle a continué sa course à une vitesse de base trop élevée

pour ses rivales et aucune d’entre elles n’a pu la suivre. D’elle-même, Light in Paris a accéléré, sans que Christophe Soumillon, son jockey, ne bouge le petit doigt. Elle a passé le poteau les oreilles bien pointées, avec plusieurs vitesses encore à passer.

Son propriétaire, Jean-Louis Tepper, nous a déclaré : « Christophe Soumillon a dit à Jean-Claude Rouget qu’il pouvait la retravailler demain. Elle a fait un canter de bout en bout et fait naître des espoirs. Lesstalk avait été directement sur un Groupe, après sa victoire à Deauville, mais ce n’était pas pareil, car elle avait débuté dans une "B". Light in Paris a pour objectif le Prix Marcel Boussac. Elle pourrait aller sur le Critérium du Fonds européen de l’Élevage (L) ou sur le Prix d’Aumale (Gr3), nous allons voir. »

L’inédite Daramakfi (Makfi) a fourni une belle fin de course pour s’assurer la deuxième place devant Zamiyr (Naaqoos).

ACHETEE 42.000 € A ARQANA

Élevée au haras du Mézeray, Light in Paris a été achetée 42.000 € par Jean-Claude Rouget, lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana. Elle appartient à une bonne famille, avec des éléments ayant brillé notamment au Japon et aux États-Unis.

Sa troisième mère, angelic song, a donné sligo Bay, gagnant de Gr1 sur le turf aux États-Unis, et lady Ballade, gagnante de Listeds et mère de Danon Ballade, gagnant de Gr2 aux États-Unis et placé du Takarazuka Kinen et des 2.000 Guinées japonaises (Grs1). Angelic Song est la propre sœur de Glorious Song, gagnante de Gr1 aux États-Unis et mère de Singspiel ainsi que de Rahy.