Literato, heureux qui comme ulysse...

Autres informations / 07.08.2014

Literato, heureux qui comme ulysse...

Nous continuons notre tour des haras en faisant escale au haras de la Reboursière et de Montaigu, où Aliette Forien nous a raconté l’histoire de Literato. Passé en vente à Arqana en 2005, Literato a été adjugé pour 40.000 euros à Jean-Claude Rouget. Sous les couleurs d’Hervé Morin, il s’imposera notamment dans les Champion Stakes (Gr1), les Prix Guillaume d’Ornano (Gr2) et Prince d’Orange (Gr3). Élevé au haras, il y est revenu quelques années plus tard pour y faire la monte.

LITERATO, LE PETIT TAUREAU

« Un jour, le propriétaire espagnol de La Cibeles (Cardoun) m’a appelé pour me dire qu’elle sortait de l’entraînement et m’a demandé si je voulais bien la prendre au haras. Elle avait gagné au niveau Listed, s’était placée de Gr3, et elle est donc arrivée pour être poulinière. Il nous a demandé un conseil de croisement... C’était tout trouvé : nous avons choisi Kendor, qui avait le vent en poupe.

Plusieurs mois plus tard, Literato est né. C’était un gris, un peu "bouboule", très énergique mais très gentil. Il avait beaucoup de gaz, c’était un petit taureau. Il était très sain et n’a eu aucun problème. Nous l’avons présenté à Arqana au mois d’août, où Jean-Claude Rouget l’a remarqué. Il avait connu sa mère, qui courait dans le Sud-Ouest notamment. Il l’a donc acheté pour Hervé Morin et ses associés. À 2ans, il est resté invaincu en cinq sorties. À 3ans, il a été deuxième du Prix du Jockey Club de Lawman en étant un peu malheureux. Ensuite, il a participé au Prix Guillaume d’Ornano dans lequel il a refait le champ de course. C’était un petit cheval, avec une immense action, très volontaire et qui ne s’avouait jamais battu. Ce jour-là, à Deauville, il a montré une accélération impressionnante. En fin d’année, il a pris part aux Champion Stakes qu’il a remportés de toute une classe. Je le revois dans le magnifique rond de présentation de Newmarket. Comme il semblait petit au milieu de tous les autres ! C’est un cheval qui aimait dominer à la lutte, il ne se laissait pas faire. »

UNE SYNDICATION ENVISAGEE, MAIS...

« À l’issue de sa saison, au cours de laquelle il a gagné les Champion Stakes, nous avions envisagé une syndication de Literato. Nous avions un excellent retour de la part des éleveurs. Mais finalement, le cheikh Mohammed a acheté le cheval. Il a couru deux fois à 4ans pour Godolphin et, même s’il appartient encore au cheikh Mohammed, nous avons eu la joie de le récupérer comme étalon à la Reboursière et Montaigu. »

DE BONS DEBUTS EN TANT QU’ETALON

« Il a déjà donné la toute bonne Altérité pour sa première saison, et produit un pourcentage très élevé de gagnants. Nous l’avons beaucoup soutenu en lui envoyant nos bonnes juments comme Rotina (d’où Généralissime) ou Tambura (d’où Insolite qui vient de gagner en débutant). Nous continuons à miser sur ce champion, digne fils de Kendor, en souhaitant qu’il continue à marcher sur ses traces. »