Mercalle, sous le signe du cadran

Autres informations / 12.08.2014

Mercalle, sous le signe du cadran

« Mercalle (Kaldoun) a été la première bonne jument que j’ai élevée. Elle nous a offert une première victoire de Gr1 : c’était dans le Prix du Cadran, en 1990 », nous a expliqué Pierre Talvard. Née sur les terres du haras du Cadran, Mercalle a été vendue yearling, avant de revenir sur le lieu de sa naissance vers l’âge de 18 ans. Elle s’est éteinte en 2013, à l’âge de 28 ans.

UN "CADRAN" MEMORABLE

« Notre politique est de passer tous nos yearlings en vente, mâles et femelles. J’avais acheté la mère de Mercalle, Éole des Mers (Carvin), alors qu’elle était pleine. La pouliche est née, et est passée en vente yearling. Maurice Bouland l’a acquise pour la somme de 48.000 francs. Mercalle a sûrement été le cheval de sa vie. » Le Prix du Cadran de Mercalle restera dans les mémoires. Outsider, la pouliche montée par son entraîneur, s’est imposée de cinq longueurs dans le marathon de Longchamp, où elle devança notamment Turgeon (Caro).

« Mercalle a toujours été une jolie jument, très attachante. Elle faisait partie des chevaux qui aiment que l’on s’occupe d’eux. Tout le monde l’aimait au haras. Mercalle nous a offert un premier succès de Gr1, c’est une pouliche qui nous a toujours fait plaisir. »

RETOUR AUX ORIGINES

« J’ai racheté Mercalle aux ventes. Elle avait alors 18ans. La jument appartenait à M. Le Poder, qui était décédé. Elle avait déjà produit Fabulous la Fouine. C’était une brave jument, avec du tempérament. J’avais vraiment tenu à la racheter. C’était une jument qui comptait beaucoup, et elle nous l’a bien rendu »

UNE DESCENDANCE QUI S’ILLUSTRE AU NIVEAU INTERNATIONAL

Au haras, Mercalle s’est illustrée de la France jusqu’au Japon. Elle est en effet la mère de Fabulous la Fouine (Fabulous Dancer), qui fut achetée par la famille Yoshida et se classa deuxième du Japan Cup (Gr1) en 1996. « Lorsque je l’ai rachetée, elle était vide. Je l’ai envoyée à Fasliyev, et c’est ainsi qu’est née Lady Deauville, qui a remporté un Gr3 et plusieurs Listeds. Elle est au Japon maintenant. » Lady Deauville a été achetée 90.000 euros yearling pour P. J. Hughes. Elle a actuellement une foal par Daiwa Major, un yearling par Deep Impact, une 2ans par Heart’s Cry et une 3ans par Manhattan Café. « J’ai encore une sœur, Queen of Deauville (Diableneyev), qui a donné Deauville Prince (Holy Roman Emperor), gagnant de Listed et quatrième de Grs3. Elle est suitée d’une très belle pouliche par Henrythenavigator et est pleine d’Elusive City. »

Mercalle continue de vivre avec sa descendance, et son histoire a marqué le haras du Cadran. « Ce qui est amusant, c’est que nous privilégions la vitesse au haras, et Mercalle nous a offert le Prix du Cadran. Nous avons ensuite remporté l’épreuve avec Gentoo, des années plus tard. Mercalle était par ailleurs grise, et il faut croire que les chevaux gris nous réussissent, puisque nous avons aussi vendu Stormy River, et élevé et vendu The Grey Gatsby. »