Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Roero s’attaque aux groupes

Autres informations / 31.08.2014

Roero s’attaque aux groupes

Roero (Acclamation) fera ses premiers pas au niveau Groupe, dans le Prix Quincey Lucien Barrière (Gr3). Le pensionnaire de François Rohaut pourrait d’emblée transformer l’essai. Ses performances de l’été sont tout simplement irréprochables. Spécialiste du terrain lourd, il a vu de l’or tomber du ciel à Deauville et trouvera dimanche une piste comme il les aime. Roero vient de réaliser l’exploit de remporter le Grand Handicap de Deauville, sans vraiment rencontrer d’opposition en portant 60 kilos. Barré dans les handicaps, c’est tout logiquement qu’il monte de catégorie, et il trouve un engagement parfait ce dimanche.

SPOIL THE FUN ET SOLOW, APTITUDE AU LOURD

L’aptitude aux pistes très assouplies sera à nouveau essentielle ce dimanche. Spoil the Fun (Rock of Gibraltar) possède de bonnes références sur ce type de terrain. Gagnant en 2013 du Prix de Montretout (L) sur piste souple, il est en forme cette année. Deuxième du Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3) en juin, il lui sera cependant difficile de prendre sa revanche sur Roero, qui l’a devancé à Vichy, dans le Prix Jacques de Brémond (L).

Solow (Singspiel) vient de très bien se comporter pour son retour, lors de sa tentative sur 1.800m, après s’être classé sixième du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2). Le pensionnaire de Freddy Head vient de survoler le Prix du Défi du Galop – Dream Well (A) en terrain très lourd, à Clairefontaine. Il s’était imposé facilement de trois longueurs et peut bien faire pour son retour au niveau Groupe, et sur le mile. Il devançait ce jour-là My Stone (Vatori). Ce dernier s’est ensuite, quatre jours après, classé deuxième de Roero, dans le Grand Handicap de Deauville. La revanche sur Solow et Roero s’annonce difficile, mais il peut prendre une petite place.

DES INTERROGATIONS

Stormyra (Stormy River), adepte des pistes assouplies, n’a pas été revue en piste depuis sa huitième place dans le Prix de Bagatelle (L). La pensionnaire de Jean-Paul Gallorini, seule femelle au départ de ce Prix Quincey, avait signé un très bon début d’année, mais a déçu depuis. Difficile de savoir où elle en est. Septième de ce Prix Quincey en 2013, Dastarhon (Dansili) est meilleur sur les pistes rapides. Cela s’annonce compliqué. Fire Ship (Firebreak) n’est autre que le tenant du titre. Cependant, sa forme est sujette à caution, cette année, même si une piste alourdie ne devrait pas le déranger. Calvin Williams (Carlotamix) a de la qualité, mais il n’est jamais meilleur que sur P.S.F. ou en bon terrain. Il a déjà bien fait en terrain collant, sur le parcours du jour, mais, à un niveau bien inférieur. En ce qui concerne Redbrook (Raven’s Pass), il compte quelques bonnes performances sur pistes souples. Sa quatrième place dans le Prix de Tourgeville (L), où il finissait bien, n’est pas suffisante pour l’envisager sur la première marche du podium. Une place est à sa portée.