Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sivolière montre son vrai visage

Autres informations / 07.08.2014

Sivolière montre son vrai visage

Sivolière (Sea the Stars) a acquis son caractère gras en s’imposant dans le Critérium du Béquet - Ventes Osarus (L). La pouliche a pu être cachée grâce au train sélectif imprimé en tête par son compagnon d’entraînement, Dr King (Dr Fong), et par Corazon Canarias (Caradak). Dans la ligne droite, elle a placé son accélération côté corde, prenant facilement la mesure de ses rivaux. Montée patiemment à l’arrière du peloton, Kindly Dismiss (Excellent Art) a bien conclu, également côté corde, pour venir priver Corazon Canarias de la deuxième place.

Sivolière avait gagné ses deux premières courses à Maisons- Laffitte, avant de décevoir dans le Prix Roland de Chambure (L), où elle avait conclu seulement quatrième. Mais ce jour- là, la piste était particulièrement lourde. Jean-Claude Rouget a d’ailleurs confié au micro d’Equidia : « Je n’étais pas trop inquiet suite à cette performance, car la piste était vraiment pénible. C’est une pouliche facile, qui a beaucoup de vitesse

naturelle, et elle a eu le bon parcours. Pour la suite de son programme, il faut qu’on détermine sa bonne distance. À Longchamp, les 1.400m en terrain lourd étaient un peu longs, mais je pense qu’elle pourrait les faire en bon terrain. Elle est engagée dans le Prix du Calvados. C’est peut-être un peu rapproché, mais c’est une pouliche déjà mature... Nous allons réfléchir. »

UNE FILLE DE SEFROUA

Sivolière avait été présentée yearling à Arqana, où elle avait été achetée pour 170.000 euros par Meridian International. Il s’agit du premier produit vivant de la rapide Sefroua (Kingmambo), gagnante du Prix de Lieurey (L). Il s’agit d’une super famille maternelle, puisque Sefroua est l’une des filles de Sophisticat (Storm Cat), gagnante des Coronation Stakes, deuxième des Cheveley Park Stakes et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1). Outre Sefroua, elle a produit Pursuit of Glory (Fusaichi Pegasus), troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1). La troisième mère de Sivolière, Serena’s Song, était une championne aux États-Unis, gagnante de dix-huit courses, dont onze Grs1.