Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Siyouni, en haut des charts europeens

Autres informations / 04.08.2014

Siyouni, en haut des charts europeens

En remportant le Prix de Cabourg Jockey Club de Turquie (Gr3), dimanche à Deauville, Ervedya a offert une première victoire de groupe à son père, Siyouni?, dont elle appartient à la première année de production. L’étalon des Aga Khan Studs, entré au haras en 2011 après avoir remporté le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et s’être placé deuxième du Prix Jean Prat et troisième du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1) l’année suivante, affiche la statistique excellente de 43,48 % de gagnants par partant (10 produits victorieux pour 23 partants). Cela le place en tête des étalons de première production basés en France, en termes de gagnants par partant. Au niveau européen, l’étalon est aussi très bien classé, puisqu’il apparaît en troisième position du classement en termes de gains, mais avec un ratio gagnants par partant supérieur aux deux premiers.

Cette réussite d’un étalon français avec ses premiers produits n’est pas un cas isolé et illustre une certaine renaissance du parc étalon français ces dernières années. Kendargent, entré au haras en 2008, avait aussi connu un début de carrière tonitruant avec ses premiers produits. Alors qu’il n’avait eu, lors de sa saison de monte initiale, que dix-neuf produits vivants, il avait en effet sorti d’emblée Restiadargent, gagnante à 2ans du Prix d’Arenberg et du Critérium de Maisons-Laffitte, et Kendam, lauréate du Prix Eclipse. Les deux pouliches ont ensuite confirmé l’année suivante. Le Havre a aussi connu la consécration très rapidement, puisque, avec ses premiers 3ans, il a donné une gagnante classique, Avenir Certain?, auteure du doublé Poule d’Essai des Pouliches – Prix de Diane Longines. Le cheval de Gérard Augustin-Normand avait cependant été beaucoup plus soutenu que celui de Guy Pariente lors de ses débuts, puisqu’il avait eu, en 2011, quatre-vingt-neuf produits vivants. Siyouni, lui, se situe entre les deux, avec cinquante-neuf produits vivants issus de sa première année de monte.

Il faut aussi souligner que, samedi, un autre étalon de première production basé sur notre sol s’est distingué dans une course principale. Evasive est en effet le géniteur d’Evasive’s First, lauréat du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) à Vichy.