Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Smaih ne fait pas le voyage pour rien

Autres informations / 20.08.2014

Smaih ne fait pas le voyage pour rien

Après avoir échoué dans les Superlative Stakes (Gr2) à Newmarket July, l’anglais Smaih (Paco Boy) venait de se ressaisir dans une bonne course à conditions, sur le même hippodrome. De plus, dans ce Prix Étalon Muhtathir (B), d’un petit niveau, il avait un peu plus de métier que la favorite, Rafaadah (Oasis Dream). Et son entraîneur, Richard Hannon, se déplace rarement en France pour disputer les épreuves à conditions. Tout cela en faisait un sérieux prétendant au succès. Installé en tête par Lanfranco Dettori, il a dirigé les débats, avant d’accélérer à quatre cents mètres du poteau. Sollicitée à la cravache, Rafaadah a mis du temps à trouver son action, sur une piste bien plus souple que lors de ses débuts victorieux dans le Prix de Lisieux (F). Pendant ce temps, Smaih a creusé l’écart et même si Rafaadah a fini convenablement, elle n’a jamais pu inquiéter le poulain d’Al Shaqab Racing. Rupert Pritchard-Gordon, représentant d’Al Shaqab en France, nous a expliqué : « Dans le Groupe qu’il a couru en Angleterre, il avait montré ses limites, d’autant que le terrain était trop souple et ce n’est pas trop sa tasse de thé. Aujourd’hui, le lot était plus faible et il a été le meilleur. Frankie [Dettori, ndlr] a préféré l’installer en tête car il est difficile de refaire du terrain sur ce genre de piste. Il avait un bon engagement et en a profité. » Rafaadah « n’a pas aimé le terrain trop souple », nous a dit son entraîneur, Jean- Claude Rouget, et sera à revoir sur une piste plus ferme.

LA FAMILLE DE SILVANO

Smaih est devenu le premier gagnant de son père, Paco Boy, en France. Paco Boy a été un superbe cheval de course, lauréat des Queen Anne Stakes devant Goldikova, des Lockinge Stakes et du Qatar Prix de la Forêt (Grs1). Smaih est le premier produit de sa mère, Solola (Black Sam Bellamy). Elle est la sœur de Silvano, le champion allemand, gagnant de l’Arlington Million et du Queen Elizabeth II Cup (Grs1), et de Sabiango, vainqueur de trois Grs1, deux en Allemagne et un aux États-Unis.