la france bien armee face aux changements des regles europeennes sur l’identification des equides

Autres informations / 18.09.2014

la france bien armee face aux changements des regles europeennes sur l’identification des equides

À partir de janvier 2016, l’Union Européenne impose aux États membres une nouvelle réglementation concernant l’identification des équidés et la gestion des données qui en résulte. Cette évolution fait suite aux différents scandales liés à la viande de cheval. Les règles applicables au 1er janvier 2016 renforcent les exigences en termes de sécurisation des documents d’identification, mais également au niveau du signalement. Le puçage reste obligatoire. Enfin chaque État membre va devoir se doter d’une base de données centrale regroupant tous les équidés présents sur son territoire. L’ensemble des organismes émetteurs de documents d’identification devra transmettre des informations à cette base de données nationale.

En France, le SIRE fait à la fois office de base de données nationale et d’organisme émetteur des documents d’identification. Grâce à ce système mis en place par l’Ifce, la France est d’ores et déjà en conformité avec la réglementation à venir.

Cela s’annonce plus compliqué dans un certain nombre de pays membres, dont les îles britanniques. Outre-Manche, il existe plus de 80 organismes émetteurs de documents d’identification (divers stud-book, compagnies d’assurance...) Les risques de doublons sont donc importants et la mise en place d’une base de donnée nationale s’annonce difficile car elle implique une certaine uniformisation des données.