La plus belle victoire d’illusion sauvage

Autres informations / 04.09.2014

La plus belle victoire d’illusion sauvage

Illusion Sauvage (Solid Illusion) s’est imposé d’une courte tête dans l’édition 2014 du Grand Prix des Anglo- Arabes. Le pensionnaire de Didier Guillemin a couru dans le sillage d’avirco Sourniac (Lavirco) et First du Pecos (Nombre Premier) et, à l’entrée de la ligne droite, Gérald Mossé l’a sollicité pour venir attaquer First du Pecos qui tentait de creuser l’écart. Illusion Sauvage est venu battre First du Pecos à la lutte dans les derniers mètres. L’élève de Yan de Kersabiec tient sa première victoire de la saison après quatre deuxièmes places successives. À présent il va se diriger vers les bonnes courses de Tarbes en octobre. Williams Bates, le propriétaire d’Illusion Sauvage, nous a confié : « Par le passé j’ai eu une cinquantaine de chevaux d’obstacle en association avec Jacques Ortet. Mais les aléas de la discipline font que je préfère me concentrer sur le plat. Ma femme a élevé Benevolo de Paban (Lavirco), son premier anglo-arabe de course, qui nous a apporté de grandes satisfactions en plat [le meilleur cheval de sa génération, avec douzes victoires et 274.000 euros de gains, ndlr]. L’avantage avec les anglo-arabes, c’est que l’on peut se faire plaisir sans se retrouver en concurrence avec les grandes écuries qui courent en plat

chez les "purs". Au delà de ça, les anglo-arabes sont des chevaux qui me plaisent vraiment. J’ai repéré Illusion Sauvage lors du concours des 2ans à Tarbes. Il m’avait tapé dans l’œil. »

Yan de Kersabiec, l’éleveur d’Illusion Sauvage, est un ancien restaurateur qui a abandonné son affaire pour reprendre l’élevage girondin de sa mère, la baronne Caroline de Freycinet. Il nous a confié : « C’est un poulain qui sort de l’ordinaire depuis son plus jeune âge. Il a toujours eu un physique au-dessus du lot. C’est une famille avec du cœur et de la tenue, des chevaux qui vieillissent bien. Illusion Sauvage ne nous a jamais déçus avec quatre victoires et sept places en onze sorties. »

UN FILS DE LA BONNE LAGHOUAT DU BARP

Laghouat du Barp (Faalem), la mère d’Illusion Sauvage, s’est imposée à deux reprises dans le Grand National qui est une épreuve phare du programme pour les anglo-arabes à 50 %. Cette jument dure a couru quarante-huit fois et a réussi à terminer seize fois consécutivement "dans l’argent". Outre Illusion Sauvage, elle a produit Candy Boy (Blue Boy), qui a fait partie des meilleurs de sa catégorie de 2011 à 2013. Golden Fairy (Fayriland II), la sœur de Laghouat, a produit plusieurs très bons sujets en plat comme en obstacle, dont Fairy Tail (Funny Baby), Silver Fantom (Sin Kiang), ou leprechaun (Mangarose), qui ont tous dépassé les 100.000 euros de gains. Gnome (Iris Noir et Golden Fairy) est l’un des bons étalons de la race anglo-arabe. Comme Illusion Sauvage, il illustre l’affinité de cette famille pour le sang de Lyphard.