L’anglo-arabe entre dans une nouvelle ère à la teste-de-buch

Autres informations / 26.09.2014

L’anglo-arabe entre dans une nouvelle ère à la teste-de-buch

Pour la première fois, l’hippodrome de la Teste-de-Buch accueillait le jeudi 25 septembre le Grand Show de l’anglo-arabe de course. Sous l’impulsion du syndicat Anglo Course, cette manifestation a pour ambition de faire entrer la race dans l’ère post "Haras Nationaux". Pari réussi.

UN EVENEMENT TOTALEMENT REVISITE

Alors que cet événement était précédemment organisé au haras de Tarbes, c’est l’hippodrome du Béquet qui a été choisi pour l’édition 2014. Le concours a beaucoup évolué en termes de qualité, de ponctualité et de fréquentation. 78 poulains de 2ans ont été présentés, un chiffre qui n’avait jamais été atteint auparavant. Le site de la Teste-de-Buch qui accueille les ventes Osarus, est bien adapté à ce type d’organisation. La modernisation des repas et de la soirée a été très appréciée.

Ce Grand Show a été soutenu par les étalonniers. Le Haras du Mazet, le Haras des Granges, le Haras de Sorelis, le Haras d'Ayguemorte, le Haras de Saint-Vincent, le Haras du Lion, Guillaume Gorse, le Haras de l'Abbaye, François-Xavier Maillot et le Haras des Faunes ont offert treize saillies aux lauréats des différentes sections.

DE NOUVEAUX VENUS EN ANGLO-ARABIE

Plusieurs personnalités du monde hippique, que l’on ne voyait précédemment pas en Anglo- Arabie, sont venus au Grand Show de l’anglo-arabe de course. Xavier Papot, François Nicolle, Pascal Noue et Augustin Adeline de Boisbrunet faisaient partie de ces nouveaux venus. Alain Chopard, qui a gagné sa première course d’anglo-arabes le 3août, était dans l’assistance. Ce concours fut également l’occasion pour de nouveaux éleveurs issus des sports équestres de présenter leur première production "course". De même, plusieurs poulains ont été achetés par des investisseurs, issus de la filière galop et des sports équestres, qui souhaitent diversifier leur activité vers les courses pour anglo-arabes.

Jeudi matin, avant le concours, Patrick et Carole Dufrèche ont accueilli un groupe de néophytes qui ont découvert l’entraînement des galopeurs sur les pistes testerines. Cette première approche a été concluante et doit aboutir sur la création d’une écurie de groupe. Le jury du concours était composé de professionnels non issus de la filière "anglo- arabe". Patrick Joubert, François Rohaut, Emmanuel Clayeux, Georges Richardot, Jacques Cyprès, et François Thomas, ont salué la qualité des modèles et le travail de préparation des éleveurs.

LE TITRE DE CHAMPION SUPREME POUR CLASH FOREZ

C’est Clash forez (Gris de Gris) qui a été élue championne suprême de l’édition 2014 et meilleure femelle à 12.5 %. Cette pouliche expressive et bien dessinée, avec un dos fort, présente une bonne locomotion. Son chic et ses dessous ont fait la différence au moment du choix du champion suprême. Clash Forez est née hors des frontières du berceau de race de l’anglo-arabe. Marie-Caroline Coyne, son éleveur, est installée dans la Loire. Sa deuxième mère est l’aïeule d’Uplandforez (Jebeland Pontadour), deuxième du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp, sous l’entraînement de Bernard Favennec. Il s’agit d’une bonne famille issue de la région du Dorat, qui a été créée par Messieurs Bapt et Anstett. Clash Forez a été vendue pendant le concours de la Teste-de-Buch à un investisseur venu des sports équestres dans l’objectif de l’exploiter en course.

Shrek (Full of Gold) s’impose chez les mâles à 12.5 %. Ce poulain souple et équilibré est bâti en cheval d’obstacle. Cet élève de Michel Parreau-Delhote est issu d’une famille très suivie qui fait référence chez les anglo-arabes. Sa mère Sixtees (Garde Royale) a été l’une des meilleures juments de sa génération en plat avant de gagner en obstacle à Pau. Il s’agit de la famille de Monpilou?(Saint des Saints), Synaptique (Saint des Saints), Safir (Iris Noir), Legato de Brejoux (Iris Noir), tous très bons gagnants en plat ou en obstacle.

CARBLUE, OU LE TYPE ANGLO-ARABE RECOMPENSE

La section des mâles à 37.5 % revient à Carblue (Carghese des Landes). Cet élève de Maurice Lille est l’archétype de l’anglo-arabe à 50 %. Expressif et harmonieux, il se déplace avec souplesse et énergie. Carblue est issu d’une bonne souche de la famille Laborde qui a donné les très bons gagnants Mangarose (Manganate), Manga Blue (Blue Boy), Manganour (Valanour) et Mangara (Khanjer Joli). L’élevage de Maurice Lille et son épouse se distingue par la qualité du modèle de sa production. Ces derniers sont en effet également les éleveurs d’Aurko (Balko), champion suprême en 2012, avant d’être exporté outre-Manche, où il a intégré l’effectif de Willie Mullins.

Carbonate (Hasa) a dominé la section des femelles à 37.5 %. Cette élève du Haras de Peyre est bien dessinée et équilibrée. Sa mère est une propre sœur de Pat de Bonate (Le Fastabibi), bon gagnant en Corse.