L’''arc'' de la race anglo-arabe

Autres informations / 03.09.2014

L’''arc'' de la race anglo-arabe

First du Pecos (Nombre Premier) se présente dans l’''Arc'' des anglo-arabes avec de légitimes ambitions. Il reste sur une victoire impressionnante à la Teste-de-Buch. Le représentant de Philippe Viallard est en progression depuis ses débuts l’an dernier. En trois sorties cette saison, il a dominé à deux occasions Illusion Sauvage (Solid Illusion) et Imperatore da Clodia (Bonbon), les deux autres concurrents les plus sérieux de l’épreuve. First du Pecos est un petit-fils de Ferdelia (Perdalian), dont la descendance se bonifie en vieillissant. L’édition 2013 du Grand Prix des Anglo-Arabes a été remportée par Fracassée (Loudéac), elle aussi issue d’une fille de Ferdelia. On notera par ailleurs que sur les huit dernières éditions, Thierry de Laurière, l’entraîneur de First du Pecos, en a remporté trois, et l’élevage de la famille Davezac s’est imposé trois fois. Fracassée est née chez Daniel Lacassagne et Jean-Marc Davezac. France du Pecos et Fairplay du Pecos sont issus du haras de Sophie de Courval et Patrick Davezac. Illusion Sauvage (Solid Illusion) a été tout au long de la saison 2014 le concurrent qui aura le plus contesté la domination de First du Pecos. L’élève de Yan de Kersabiec est issu du même élevage et de la même famille que Fairy Tail (Funny Baby), le ''tombeur'' du crack Benevolo de Paban (Lavirco). Comme "Benevolo", Illusion Sauvage court sous les couleurs de William Bates et est entraîné par Didier Guillemin. Imperatore da Clodia (Bonbon) vient d’Italie où il est l’un des tout bons sujets depuis trois saisons. Le représentant de Roberto Bonucci a battu First du Pecos et Illusion Sauvage, fin juin à Toulouse, mais il a été très nettement dominé par ces derniers un mois plus tard à La Teste-de-Buch. En 2013, le sarde se classait proche quatrième du Grand Prix des Anglo-Arabes. La casaque de Roberto Bonucci s’est imposée dans certaines des meilleures courses du programme français réservé aux anglo-arabes depuis une décennie. Des succès acquis grâce à la descendance de son étalon Bombolino (Fuks), le grand-père paternel et maternel d’Imperatore da Clodia. Avirco Sourniac (Lavirco) reste sur deux victoires en plat.

Le représentant de François Nicolle et de l’écurie Couderc n’a couru que deux fois cette saison. Ce cousin de Paulin de Sourniac (Zeffir) peut créer la surprise sous la selle de Christophe Soumillon.

Il manque une victoire classique au palmarès de Bayardie (Saint des Saints), la propre sœur des sauteurs Monpilou?et Synaptique. L’élève de Jacques Détré est en progression cette saison.

Apple Blue (Dom Alco) s’est imposée dans l’édition 2013 du Grand Prix des Pouliches. Après neuf mois d’absence, la pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé s’est classée proche deuxième pour son retour à la compétition.