Le qatar prix jean-luc lagardere dans le viseur

Autres informations / 06.09.2014

Le qatar prix jean-luc lagardere dans le viseur

Ils ne seront que six au départ du Prix La Rochette (Gr3), mais il y a des poulains très prometteurs au départ de cette épreuve menant au Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Certains des poulains engagés auraient déjà pu courir au niveau black type, si la météo très maussade n’avait pas perturbé le meeting estival de Deauville. Dimanche, sur une piste qui devrait être bonne, toutes les conditions seront réunies pour assister à une excellente épreuve.

NUCIFERA MONTE ENCORE UN ECHELON

Nucifera (More Than Ready) est le poulain le plus titré du lot. Le pensionnaire de Jonathan Pease a remporté en trois foulées le Prix François Boutin (L), finissant très vite, une fois équilibré. Poulain qui ne montre pas grand-chose le matin, Nucifera s’imposait par deux longueurs. Gagnant en bon terrain, terrain collant et terrain très souple, il s’est imposé corde à droite, corde à gauche et sur la ligne droite. Maniable et doté d’une belle accélération, Nucifera peut marcher dans les traces de Karakontie (Bernstein), son camarade de couleurs et d’entraînement, vainqueur de ce Prix La Rochette avant d’enlever le "Jean-Luc Lagardère". Nucifera pourrait être dirigé vers le Gr1 de Longchamp, même s’il dispose aussi d’options en Angleterre, comme les Dubai Dewhurst Stakes (Gr1).

LE RETOUR DE ROMEO LIMA

Ce Groupe 3 nous permettra de revoir en piste Romeo Lima?(Medaglia d’Oro). Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a laissé une très belle impression lors de ses débuts, le premier jour du meeting de Deauville. Il avait été déclaré

non-partant pour le Prix François Boutin, en raison d’une piste trop assouplie. La piste devrait être bonne ce dimanche, et il pourra donc pleinement s’exprimer pour sa deuxième sortie et son premier essai au niveau Groupe. Il a en tout cas le niveau d’une telle épreuve.

L’autre poulain à avoir été déclaré non-partant à cause du terrain dans le Prix François Boutin est Territories (Invincible Spirit). Troisième pour ses débuts à Maisons-Laffitte, il a ensuite ouvert son palmarès facilement dans une "B", à Chantilly. Il devançait ce jour-là la bonne Souvenir Delondres (Siyouni), depuis gagnante du Prix de la Vallée d’Auge (L). Le pensionnaire d’André Fabre a des moyens, et tentera de prouver qu’il a sa place parmi les meilleurs 2ans français.

FULL MAST ET MAX LA FRIPOUILLE, INVAINCUS EN UNE SORTIE

Full Mast (Mizzen Mast) et Max La Fripouille (Panis) ont, eux aussi, une seule sortie à leur actif. Full Mast avait fait un "truc" pour ses débuts sur la P.S.F. de Deauville. Le pensionnaire de Christiane, Head-Maarek, avait eu un parcours désastreux en épaisseur, et sa selle avait ensuite tourné, son jockey ne pouvant totalement l’employer. Il avait remporté l’épreuve par une demi- longueur, mais s’était en réalité imposé avec beaucoup plus de facilité que ne l’indiquent les longueurs à l’arrivée. Son dauphin, War Dispatch (War Front), a depuis ouvert son palmarès avec beaucoup de facilité sur la P.S.F. de Lyon-La Soie. Full Mast monte plusieurs échelons, et fera ses débuts sur le gazon. La piste devrait être bonne, ce qui lui plaira, et il est estimé par son entraîneur.

Max La Fripouille avait lui aussi ouvert son palmarès de plaisante manière, à Clairefontaine. Il relève un beau défi ce dimanche, franchissant plusieurs échelons. Il devançait ce jour-là Kerman (Invincible Spirit), qui a depuis ouvert son palmarès avec la manière à Deauville. Ses premiers pas à ce niveau de compétition seront à suivre.

RENTREE DE KENFREEZE

Au printemps, les pensionnaires d’Henri-Alex Pantall avaient fait feu de tout bois dans les bonnes épreuves réservées aux 2ans. Kenfreeze (Kendargent) fera sa rentrée, n’ayant pas couru depuis sa victoire dans le Prix Roland de Chambure (L). Il aurait peut-être apprécié une piste un peu plus assouplie. Il n’a en effet aucune référence sur bon terrain et aura face à lui des poulains ayant des origines pour briller sur pistes rapides. Il aura cependant un atout : il a couru à deux reprises sur le parcours du Prix La Rochette, pour deux victoires. L’aptitude à ce parcours particulier est donc bien là.