Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sundriver réussit sa première sortie pour françois nicolle

Autres informations / 03.09.2014

Sundriver réussit sa première sortie pour françois nicolle

Précoce, Sundriver (Poliglote) a rapidement montré des moyens, gagnant le Prix Bournosienne à Bordeaux, la première épreuve sur les haies pour les 3ans en France. Il a ensuite confirmé en s’imposant à Enghien, puis à Auteuil, dans le Prix Weather Permitting, avant de conclure deuxième du Prix Congress (Gr2), sa meilleure performance. Décevant ce printemps pour sa rentrée, il a quitté les boxes de Guillaume Macaire pour rejoindre ceux de François Nicolle. Ce Prix Gelas était sa première sortie sous son nouvel entraînement et il ne l’a pas raté. Sundriver s’est en effet imposé par plus d’une longueur. Installé en tête par Benoît Gicquel pour passer la piste intérieure, après avoir suivi l’animateur, Alaparo (Saint des Saints), Sundriver a très bien sauté et il est entré en tête dans la ligne droite. Il a contré toutes les attaques et l’a emporté avec une marge suffisante pour penser qu’il peut faire quelque chose face aux meilleurs steeple-chasers de sa promotion. « Il m’a laissé une impression favorable, nous a confié Benoît Gicquel. Aujourd’hui, il avait beaucoup d’atouts. C’est un cheval qui se prépare assez vite et qui est un peu allant. Une fois devant, il s’est bien relâché. Sur le plat, il a mis un bon coup de reins. En revanche, nous avons vu un drapeau rouge, puis blanc au bout de la ligne d’en face et il y en a qui ont eu des déboires avec cela. » De fait, un homme de piste a agité un drapeau rouge, en raison de la chute de Sylvain Dehez au premier obstacle de la course, qui était aussi la dernière haie du parcours. Ce dernier a été pris en charge par le corps médical et, alors que les concurrents étaient au bout de la ligne d’en face, il était évacué de la piste. Cet évènement a pu influer sur la performance de certains chevaux, leur jockeys préférant alors les ralentir avant la ligne droite...

IROUFICAR HAS, LA NOTE DE LA COURSE

La deuxième place est revenue à My name is Nick (Nickname), lequel a résisté de justesse à Irouficar Has (Dream Well). Le protégé de Jean-Paul Gallorini a fini fort, après être entré dernier dans la ligne droite. Dans les cinquante derniers mètres, il a refait mètre après mètre pour prendre la troisième place. Sa performance est prometteuse en vue des Groupes de l’automne sur le steeple, d’autant qu’il n’avait pas couru depuis la fin mars.

Grand favori de la course, As d’Estruval (Nickname) a été ralenti après l’épisode du drapeau en face et il faudra le reprendre car il n’a pas fait sa valeur.

UNE FAMILLE ALLEMANDE

À l’image de plusieurs bons sauteurs, comme Esmondo (Sholokhov), Sundriver provient d’une souche allemande. Sa mère, Myrthe (Königsstühl), n’a pas couru. Troisième mère de Sundriver, Monacchia (Bacchus) a donné Mosogna (Last Tycoon), quatre fois placée de Listeds et une fois de Gr3, et Malachit (Lou Piguet), troisième de Gr2 en Allemagne.