Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Duke of ellington profite d’une course ecole

Autres informations / 29.10.2014

Duke of ellington profite d’une course ecole

Il est évident, vu les adversaires auxquels il faisait face – ils avaient le mérite de faire le nombre dans cette "D" – que Duke of Ellington (Duke of Marmalade) aurait été un cheval bien ordinaire s’il ne s’était imposé. Sans émotion, et à la cote de 1/10, il a franchi le poteau en tête. Mais ce qu’il faut avant tout retenir, c’est que le cheval a pris du métier : il aurait pu aller devant et se serait sans doute imposé de bout en bout, mais l’objectif était de le faire évoluer, aussi a-t-il pu avoir un point de mire devant lui, Bragance (Early March). Et ce jusqu’à l’entrée de ligne droite.

Après avoir débuté sa carrière chez Michael Figge, Duke of Ellington est désormais sous la responsabilité de Nicolas Clément. Suite à sa victoire dans un maiden à Chantilly, le cheval a été acheté pour moitié par les Australiens d’Oty Management (casaque de Gailo Chop, notamment). Suite à ce succès dans cette "D", Nicolas Clément a expliqué : « Duke of Elington est chez moi depuis quatre semaines et il confirme ici ce qu’il montre le matin. Il est encore un petit peu bouillant, donc il y aura sans doute quelques réglages à faire de ce côté-là. Ici, l’important, c’est qu’il apprenne quelque chose. Son année s’arrête là et nous allons remonter l’alphabet tranquillement, puis nous verrons avec son propriétaire quelle trajectoire donner à son année de 3ans. Il a fait 1.800m à 2ans, c’est donc un cheval de distances intermédiaires. Il est hongre, ce qui lui ferme des engagements au plus haut niveau à 3ans. Mais si nous arrivons à avoir ce genre de soucis, nous serons à un point où nous aurons de bons problèmes ! Cette année, il y a eu un très bon hongre en France, Gailo Chop, qui a pu avoir un très bon programme. »

UN PETIT-FILS D’ABSURDE

Coélevé par Hubert Honoré, Crispin de Moubray et Entry Point, Duke of Ellington a été racheté 27.000 euros en octobre 2013 à Deauville. Sa mère, Abîme (Woodman), avait gagné le Prix des Roches (B) à Deauville et s’était classée quatrième du Prix d’Aumale (Gr3). Elle a donné naissance au valeureux Aristote (Domedriver), gagnant de Listed, et a Arizona Sun (Spinning World), génitrice du double gagnant de Listed Arizona Run?(Hurricane Run). La deuxième mère de Duke of Ellington est Absurde (Green Desert), gagnante du Prix de la Grotte (Gr3) et deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1).

Pour l’histoire, Hubert Honoré nous a raconté concernant Abîme, qu’il ne possède plus : « À la base, elle devait être présentée à Hurricane Run, pour refaire le même croisement qu’Arizona Run. Mais Hurricane Run avait des problèmes de libido à ce moment-là. Nous avions donc choisi alors Starspangledbanner, mais il avait des problèmes de fertilité ! Nous nous sommes donc retrouvés avec une saillie de Duke Of Marmalade. »

UNE "D" DE 2ANS A 5 PARTANTS...

Il est regrettable de voir qu’une "D" de 2ans, courue a proximité du plus grand centre d’entraînement de France, n’ait réuni que cinq partants – quatre finalement, puisqu’un cheval a fait des difficultés derrière les stalles et n’a pas pris part à l’épreuve.

Pour Bruno Barbereau, un moyen de lutter contre ce type de phénomène serait de donner un délai supplémentaire, de deux heures par exemple (à 13 h 30 donc) pour les supplémentations. Pour un entraîneur, il faudrait créer un poste – qui existe dans d’autres pays – à France Galop, dont le préposé appellerait les entraîneurs afin de les prévenir qu’une course risque de se courir à huis clos. Cela afin que les professionnels, s’ils le souhaitent, supplémentent.