Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Entre confirmations et désillusions

Autres informations / 12.10.2014

Entre confirmations et désillusions

Auteuil organisait sa traditionnelle réunion préparatoire aux 48 heures de l’obstacle et elle a tenu en grande partie ses promesses. Dans trois des quatre Groupes au programme, les chevaux qui seront en vue dans les joutes de début novembre n’ont pas déçu. L’après-midi a commencé avec le canter de Bonito du Berlais?(Trempolino) qui a signé sa quatrième victoire consécutive à l’occasion du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). Comme à son habitude, il n’a pas été inquiété dans le parcours, et n’a donc pas eu à lutter. Il lui faudra néanmoins "montrer les dents" dans le Prix Cambacérès (Gr1) car son dauphin dimanche, Solonder (Solon), et Kotkikova?(Martaline) ont démontré de la classe et suffisamment de marge pour l'inquiéter sérieusement. Autre cheval impressionnant ce dimanche, Le Grand Lucé (Dream Well) a remporté le Prix Carmarthen (Gr3) facilement. Il a démarré au milieu de la ligne d’en face et Lord Prestige (Kapgarde) n’a pu véritablement le menacer. Le Grand Lucé apprécie le terrain lourd et tiendra les 4.800m du Grand Prix d’Automne (Gr1). Il devrait donc partager le statut de favori de la grande épreuve avec Gémix (Carlotamix). Âgé de 5ans, Milord Thomas (Kapgarde) est un sauteur d’avenir et il a confirmé qu’il n’avait pas volé sa victoire dans le Prix Maurice Gillois (Gr1) en s’imposant dans le Prix Héros XII (Gr3). S’il tient les 5.500m du Prix La Haye Jousselin (Gr1), il sera redoutable. Mais il devra composer avec Shannon Rock (Turgeon), honorable quatrième du Prix Héros XII après s’être montré allant. Enfin, le Prix Orcada (Gr3) laissera des regrets et de la tristesse. De la tristesse avec la chute mortelle de Bébé Star (Poliglote). Des regrets avec plusieurs chutes, dont celle de Geluroni (Antarctique), fautif au gros open-ditch et dont le jockey, Vincent Cheminaud, n'a pu rester en selle. Tout cela ne devra pas occulter la victoire méritée d’Irouficar Has (Dream Well), piloté par Jacques Ricou, auteur d’un coup de trois ce dimanche, comme Arnaud Chaillé-Chaillé et Mathieu Carroux.

Kotkikova, Solonder, Le Grand Lucé, Shannon Rock et Irouficar Has ont un dénominateur commun : ils sont tous entraînés par Jean-Paul Gallorini. Le professionnel mansonnien sera encore très bien armé lors des 48 heures de l’obstacle. C’est l’enseignement principal de ce dimanche à Auteuil.