Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Free port lux

Autres informations / 04.10.2014

Free port lux

Mâle bai de 3 ans, par Oasis Dream et Royal Highness, par Monsun

Free Port lux s’est hissé cette année parmi les meilleurs 3 ans français chez les mâles. Il a débuté et gagné à Longchamp à 2 ans (en 2013) avant de s’essayer directement au niveau Groupe 1 dans le Critérium de Saint-Cloud. Le cheval manquait d’expérience et de maturité, et a dû se contenter de la neuvième place, loin derrière Prince Gibraltar.

De retour à 3 ans, le cheval est monté en condition lors de ses deux courses de rentrée. Il a ensuite couru le Prix Hocquart (Groupe 2) devant Adélaïde, futur gagnant de Groupe 3 au Curragh et des Secretariat Stakes (Groupe 1), et Gallante, qui a enlevé deux mois plus tard le Grand Prix de Paris (Groupe 1). Fort de ce succès, Free Port Lux se présente logiquement dans le Prix du Jockey Club (Groupe 1). Il n’a pas un parcours très heureux et ne termine que quatorzième. Il se comporte mieux ensuite dans le Grand Prix de Paris, se classant quatrième et dans un terrain très lourd. De retour sur 2.000 m, Free Port Lux prend sa revanche à Deauville sur Prince Gibraltar en terminant deuxième du Prix Guillaume d’Ornano (Groupe 2) survolé par Gailo chop. Ensuite, Free Port Lux a définitivement validé son billet pour l’Arc en succédant à Intello dans le Prix du Prince d’Orange, le 20 septembre.

Malgré toutes ces sorties, Free Port Lux reste un cheval difficile à cerner et il n’est pas certain que 2.400 m soit sa distance de prédilection. Ce cheval provient d’un croisement vitesse sur tenue et a semblé plus à l’aise sur 2.000 m.

SES ORIGINES

? Free Port lux a été acheté yearling en août 2012, à Deauville (Arqana), par Freddy Head. Il a été élevé par l’Écurie des Monceaux qui a fait courir la mère de Free Port Lux, Royal Highness, sous ses couleurs. En quelques années, l’Écurie des Monceaux s’est hissée au niveau de vendeur le plus important de Deauville (en termes de chiffres d’affaires). En 2014, lors des ventes de yearlings d’août d’Arqana, l’Écurie des Monceaux a réalisé un chiffre d’affaires de 8.727.000 euros avec 27 yearlings vendus (soit 22 % du chiffre d’affaires de la vente d’août 2014). L’Écurie des Monceaux appartient à Lucien Urano, patron du groupe de textiles Vetura et des magasins Fabio Lucci, qui a ensuite repris Tati, et son haras est situé aux Monceaux, dans le Calvados (Normandie). Après avoir connu les courses par l’intermédiaire des trotteurs, Lucien Urano a créé son élevage de pur-sang à vocation commerciale, et a confié sa direction à Henri Bozo.

Outre Free Port Lux, l’Écurie des Monceaux pourrait être représentée par Ectot et Chicquita dans ce Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Parmi les très récents gagnants de Groupe 1 élevés par ce haras, on peut citer : Chicquita, Charm Spirit, Ectot, Most Improved...

? Le père de Free Port lux, Oasis Dream, a été un très grand sprinter sous l’entraînement de John Gosden. Ce cheval appartenant au prince Khalid Abdullah a gagné à 2 ans les Middle Park Stakes (Groupe 1) et à 3 ans la Darley July Cup et les Nunthorpe Stakes (Groupes 1). Il est étalon chez Juddmonte, au tarif de 85.000 £. Il a produit plus de quarante gagnants de Groupe, dont les gagnants de Groupe 1 Aqlaam, Arcano, Midday, Naaqoos et Power.

? La mère de Free Port lux, Royal Highness, portait les couleurs de l’Écurie des Monceaux, mais elle a été élevée par un haras allemand, le Gestüt Eztean. Sous l’entraînement de Pascal Bary, elle a gagné en France le Prix de Malleret (Groupe 2) et a terminé deuxième du Prix Vermeille (Groupe 1). Elle a fini sa carrière aux États-Unis, où elle s’est imposée au niveau Groupe 1.

Sa manière de courir

Le plus souvent, Free Port lux attend dans le dernier tiers du peloton. Il a fait ses preuves sur tous types de terrain et sa pointe de vitesse lui permet de doubler un grand nombre de ses adversaires sur leur fin.