Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Georges rimaud decrypte la collaboration entre les aga khan studs et qatar bloodstock

Autres informations / 23.10.2014

Georges rimaud decrypte la collaboration entre les aga khan studs et qatar bloodstock

Les Aga Khan Studs viennent d’annoncer leur collaboration avec Qatar Bloodstock, qui se traduira par l’arrivée à Bonneval de Makfi en 2015, puis de Charm Spirit en 2016. Georges Rimaud explique ce choix stratégique.

JDG. – QUELLE A ETE LA GENESE DE CETTE COLLABORATION AVEC QATAR BLOODSTOCK ?

Georges Rimaud. – De notre côté, nous étions désireux d’amener des étalons sur le sol français, car nous sommes conscients du potentiel de la jumenterie et du désir des éleveurs français de pouvoir faire saillir leurs juments en France, ce qui évite entre autres tous les aléas liés au transport et à la bonne gestion du personnel des élevages français. La venue d’étalons à fort potentiel génétique sur notre sol est nécessaire au bon fonctionnement de l’élevage français et à l’amélioration du parc d’étalons. D’autre part, les étalonniers français doivent avoir confiance dans la qualité de leur travail et leur capacité à recevoir des juments de l’étranger, ce qui, jusqu’à maintenant, a peut-être aussi été un handicap. Un cheval comme Redoute’s Choice a par exemple attiré beaucoup de juments en provenance d’Angleterre. Compte tenu de cette double réflexion, et des bonnes relations avec le cheikh Fahad, nous nous sommes entendus de façon assez naturelle.

EN QUOI L’ARRIVEE DE MAKFI PUIS DE CHARM SPIRIT EST- ELLE UNE BONNE NOUVELLE POUR L’ELEVAGE FRANÇAIS ?

Makfi a réalisé des débuts très prometteurs comme étalon. Ses 2ans se sont extrêmement bien comportés, et nous attendons encore mieux de ses 3ans, le cheval ayant lui-même réalisé ses plus grandes performances à cet âge. Il s’agit d’un cheval bien connu en France, et tout le monde se rappelle de sa victoire dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois. Il avait par ailleurs remporté les 2.000 Guinées et était champion de sa génération à 3ans, et puis c’est un fils de Dubawi, qui est l’un des meilleurs étalons actuels. Cette idée novatrice d’un partenariat avec Qatar Bloodstock, et d’alterner la présence des reproducteurs sur notre sol, nous permet donc de faire revenir le cheval en France. C’est une superbe opportunité qu’il fallait tenter ! Charm Spirit, quant à lui, est un fils d’Invincible Spirit et d’une mère par Montjeu : lui aussi associe un excellent pedigree à des performances au plus haut niveau. Les prix de saillie des deux chevaux seront annoncés ultérieurement, mais je peux déjà vous dire qu’ils seront établis en adéquation avec leur qualité et le marché dans lequel ils se trouvent.

VOUS AVIEZ DEJA MIS EN PLACE UN SYSTEME ANALOGUE AVEC REDOUTE’S CHOICE. EST-CE UNE DEMARCHE COMPARABLE ?

Pas vraiment. Faire venir un étalon d’Australie est une démarche beaucoup plus lourde financièrement, et qui n’est rentable qu’avec un très bon étalon comme Redoute’s Choice. Nous aurions pu envisager de faire venir un étalon comme Snitzel, l’un de ses fils qui fait aussi partie des meilleurs étalons australiens, mais il y a encore beaucoup de pédagogie à faire auprès des éleveurs français pour qu’ils apprennent à connaître ces chevaux.

CETTE COLLABORATION PEUT-ELLE FONCTIONNER DANS L’AUTRE SENS, C’EST-A-DIRE L’UN DE VOS ETALONS POURRAIT-IL ALLER A TWEENHILLS?

Votre question ne peut concerner que Siyouni, car un cheval comme Sinndar est sans doute trop âgé pour voyager. Mais Siyouni appartient à un syndicat, et il serait compliqué d’expliquer aux porteurs de parts qu’ils doivent envoyer leurs juments en Grande-Bretagne... En revanche, nous pensons à le faire voyager en Australie, car cela n’amputerait pas sa saison de monte en Europe.