Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gold ship

Autres informations / 04.10.2014

Gold ship

Mâle gris de 5 ans, par Stay Gold et Point Flag, par Mejiro McQueen

Gold Ship a été sacré meilleur poulain de 3 ans au Japon, en 2012. Il est entraîné par Naosuke Sugai, qui n’entraîne que depuis 2009. Gold Ship a remporté cette année-là deux des classiques japonais : le Satsuki Sho/2.000 Guinées japonais (Groupe 1), disputé sur 2.000m, et le Kikuka Sho/St Leger japonais (Groupe 1), sur 3 000 m. Il a cependant échoué dans le Tokyo Yushun/Derby japonais (Groupe 1), mais sur un hippodrome qui ne lui a pas souvent réussi. Gold Ship a confirmé sa grande qualité en fin de saison 2012, s’imposant dans l’important Arima Kinen (Groupe 1). Ce Groupe 1, disputé en décembre sur 2 500 m, lui permettait d’affronter pour la première fois ses aînés. La victoire fut facile et prometteuse, en vue de son année de 4 ans.

Mais, à 4 ans, Gold Ship n’a pas totalement montré le même visage. Le gris a toujours eu du caractère, et son tempérament s’est encore renforcé. Il s’est imposé pour sa rentrée dans un Groupe 2 disputé sur 3 000 m, distance sur laquelle il est actuellement intouchable au Japon. Décevant ensuite dans le Tenno Sho (Groupe 1), il a remontré son vrai visage dans le Takarazuka Kinen, le Groupe 1 clôturant la saison printanière au Japon. À l’automne, il va à nouveau décevoir dans la Japan Cup (Groupe 1). Il a eu un très mauvais parcours en épaisseur, et n’était pas d’humeur. Dans un bon jour, Gold Ship met en effet tout son cœur sur la piste, et est dans ce cas difficilement battable. Dans un mauvais jour, il peut perdre une course de lui-même. Il a conclu son année de 4 ans par une troisième place dans l’Arima Kinen, battu notamment par le champion Orfèvre, deux fois deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Groupe 1). À 5 ans, l’entourage de Gold Ship a préparé le cheval pour le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Le fils de Stay Gold a en effet remporté la plupart des principaux Groupes 1 japonais, et son entourage a décidé de tenter sa chance en France. Son entraîneur, Naosuke Sugai, s’est mis à la recherche du jockey parfait pour Gold Ship. Le cheval a en effet besoin de s’entendre parfaitement avec son partenaire. Si tel n’est pas le cas, il va se battre contre lui, plutôt que se battre pour la victoire. Naosuke Sugai a trouvé le nouveau jockey de Gold Ship dans le Takarazuka Kinen 2014, en la personne de Norihiro Yokoyama. Gold Ship s’est imposé très facilement, devenant le premier cheval à remporter deux fois de suite ce Groupe 1. Pour sa rentrée, au Japon, à la fin du mois d’août, il s’est classé deuxième du Sapporo Kinen (Groupe 2). Il était battu par la pouliche harp Star, qu’il retrouvera dans le Prix de l’Arc de Triomphe. harp Star portera à nouveau 5 kilos de moins que Gold Ship. Mais le Groupe 2 se disputait sur 2 000 m, une distance trop courte pour Gold Ship. La revanche est donc possible. Le cheval n’est jamais meilleur que sur des distances allant de 2 400 m à 3 000 m.

En théorie, Gold Ship dispose d’une première chance dans ce Prix de l’Arc de Triomphe. Avec cinq victoires de Groupes 1, il est le cheval le plus titré du lot.

SES ORIGINES

? Le père de Gold Ship est Stay Gold, un fils de Sunday Silence. Stay Gold a pris des places dans les Groupes 1 au Japon, étant notamment deuxième des Tenno Sho (printemps et automne 1998), du Takarazuka Kinen 1998, et troisième de l’Arima Kinen 1998. Mais c’est à l’étranger qu’il a décroché sa victoire de Groupe 1, dans le Hong Kong Vase, en 2001. Gold Ship est l’un de ses meilleurs produits, avec Orfèvre, deux fois deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, en 2012 et 2013, et gagnant de six Groupes 1, dont la Triple Couronne japonaise à 3 ans. Stay Gold est aussi le père de Nakayama Festa, deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe en 2010 et gagnant du Takarazuka Kinen (Groupe 1).

? La mère de Stay Gold, Point Flag, s’est notamment classée deuxième du Tulip Sho (Groupe 3), mais n’a pas pu ensuite s’illustrer dans les classiques japonais. Elle a produit plusieurs gagnants, mais Gold Ship est le seul à s’être illustré au niveau Groupe.

SA MANIERE DE COURIR

Selon son humeur. Gold Ship peut être placé n’importe où dans un parcours : attentiste derrière les premiers ou parmi les derniers. Il a tendance à mal sortir de sa stalle, et a à plusieurs reprises couru dernier, décollé du peloton. Gold Ship allie tenue et vitesse : il est capable de venir en épaisseur dans le dernier tournant et de poursuivre son effort dans la ligne droite pour s’imposer.