Ivanhowe

Autres informations / 04.10.2014

Ivanhowe

Mâle bai de 4 ans, par Soldier Hollow & Indigo Girl, par Sternkoenig

Ivanhowe va devoir briser une malédiction dans l’édition 2014 du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Groupe 1) : celle du gagnant du Grand Prix de Baden-Baden. En effet, cette course est devenue un "tombeau" pour son vainqueur en vue de l’Arc. En 2012, alors qu’elle allait se présenter dans le championnat du monde du pur-sang avec le titre de favorite, après son succès à Baden, Danedream a dû rester dans son box du fait d’un virus et n’a pu défendre son titre dans l’Arc. Un an plus tard, malade, Novellist, héros du Grand Prix, ne peut participer à l’Arc. Cette année, Ivanhowe devra donc briser cette malédiction. Dans le Grand Prix de Baden-Baden, il a battu facilement Sea the Moon, qui était alors le favori de l’Arc, selon les bookmakers. Logiquement, cela lui accorde une bonne chance dans l’Arc. D’autant qu’il est très tardif et ne s’est pleinement révélé qu’à 4 ans. Il n’a couru qu’une fois à 2 ans, pour une deuxième place. Pour sa rentrée à 3 ans, il a gagné d’emblée une course à conditions, avant de confirmer dans l’Union Rennen, l’une des principales préparatoires au Derby allemand, dans lequel il a échoué. Mais son entourage a expliqué qu’il avait été victime de shines après le Derby, ce qui explique qu’il n’ait pas recouru ensuite. Il a effectué sa rentrée 2014 dans le Gerling Preis qu’il a remporté plaisamment, avant d’échouer, avec des excuses, dans le Grand Prix de Chantilly (Groupe 2). Il avait alors des problèmes de ferrure qui ont été réglés avant le Grand Prix de Baden-Baden. Le cheval est en très bonne condition et ses derniers exercices ont donné entière satisfaction à son entraîneur.

SES ORIGINES

• Ivanhowe est né en Allemagne, au haras de son propriétaire, le Gestüt Schlenderhan. Il s’agit du plus grand haras allemand, créé en 1869 par le baron von Oppenheim. C’est désormais la famille von Ullmann qui est à la tête du haras, situé à proximité de Cologne. Le Gestüt Schlenderhan a obtenu plus de trente fois le titre de tête de liste des éleveurs

en Allemagne. Dix-huit lauréats de Derby allemand y ont été élevés. C’est là-bas que le top-étalon Monsun a fait la monte. En plus de l’élevage, il existe aussi un centre d’entraînement privé, situé à deux kilomètres du haras et du centre de préentraînement.

De nombreux bons chevaux sont sortis du Gestüt Schlenderhan, tels que Shirocco, Getaway ou encore Guadalupe...

• Le père d’Ivanhowe, Soldier hollow, a connu une rare longévité pour un galopeur. En effet, il a couru de 2 à 7 ans. Sous l’entraînement de Peter Schiergen, il a remporté le Grosser Dallmayr Preis-Bayerisches Zuchtrennen, par deux fois et le Premio Roma (Groupes 1), sans oublier le Prix Dollar (Groupe 2). Au haras, outre Ivanhowe, il a produit Pastorius, vainqueur du Prix Ganay (Groupe 1), Ars Nova, gagnante du Diana Trial (Groupe 2), Shanjia, gagnante du Prix Luth Enchantée (Listed), et Maningrey, vainqueur du Prix du Point du Jour (Listed).

• La mère d’Ivanhowe, Indigo Girl, a couru deux épreuves pour une victoire. Ivanhowe est son meilleur produit. Elle est aussi la génitrice d’Irving, quatrième de Listed et quadruple lauréat.

SA MANIERE DE COURIR

Ivanhowe est un cheval qui attend et peut avoir tendance à être pris de vitesse au départ. Il peut donc se retrouver relégué en queue de peloton et subir le déroulement de course. En revanche, sur 2.400m, il peut faire parler sa tenue. Ainsi, dans le Grand Prix de Baden-Baden, il s’est détaché dans les deux cents derniers mètres et il a pris du champ au fur et à mesure que le poteau approchait.