Jay gatsby commence à comprendre

Autres informations / 22.10.2014

Jay gatsby commence à comprendre

Frère de l’étalon en vogue War Front (géniteur de Declaration Of War et War Command notamment), Jay Gatsby (Giant’s Causeway) a ouvert son palmarès pour sa deuxième sortie, dans le Prix de l’Épronnière (F). Certes, le style n’a pas été éblouissant, mais il faut avant tout noter les progrès du cheval – muni d’œillères pour la première fois ici – entre ses débuts à Marseille et cette course à Deauville. Venu en une fois dans le tournant, Jay Gatsby a bien poursuivi son effort jusqu’au bout, n’étant pas vraiment inquiété par son dauphin, Tamait (Elusive City), « un cheval encore "bébé" » d’après son entraîneur, Yan Durepaire, qui a conservé le bénéfice de ses efforts après enquête.

Jay Gatsby avait débuté par une deuxième place sur le gazon de Marseille, mais il avait terminé à huit longueurs de la lauréate, sa compagne d’entraînement Zvarkhova (Makfi). Il a donc affiché des progrès et a fait dire à son entraîneur, Jean- Claude Rouget : « C’était bien mieux que la première fois, il a du potentiel. Le port des œillères l’a bien arrangé, il va les garder pour l'instant. Ce n’est pas un cheval précoce. Beaucoup de membres de sa famille ne le sont pas et War Front lui-même n’était pas précoce. Il n’est pas impossible qu’on l’emmène courir à Cagnes-sur-Mer. »

LE FRERE DE WAR FRONT

Jay Gatsby a été élevé par son propriétaire, Joe Allen. Sa mère, Starry Dreamer (Rubiano), est gagnante de Listed et placée de Gr1 aux États-Unis. Elle est connue pour être la mère de War Front (Danzig), étalon reconnu, et aussi de Teammate (A. P. Indy), qui est gagnante de Gr1.