Korfou de maspie, le guerrier de serge foucher

Autres informations / 25.10.2014

Korfou de maspie, le guerrier de serge foucher

Depuis ses débuts en compétition, le 30 juillet 2012, dans un "réclamer" sur les haies de Clairefontaine, Korfou de Maspie (Fairly Ransom) n’a jamais été arrêté. Son entraîneur, Serge Foucher, a cependant toujours pris le soin d’espacer ses sorties, et Korfou de Maspie a rarement déçu, ne faisant que progresser pour atteindre la consécration dans le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2). Véritable guerrier, Korfou de Maspie est aussi un spécialiste du plateau de Soisy, ce qu’il a rappelé à tous les observateurs ce samedi. D’abord placé dans la seconde moitié du peloton, il s’est rapproché après le second passage de la rivière des tribunes, se lançant aux trousses de l’animatrice Chegei Has (Kahyasi). Il a pris le meilleur pour sauter l’avant-dernière haie avant de franchir nettement détaché l’ultime obstacle. Sur le plat, il a creusé l’écart facilement, pour l’emporter de plus de quatre longueurs. Il a signé là son plus beau succès. « C’est une belle victoire !, nous a confié Serge Foucher. Nous avions un peu peur de la distance, mais au final, il aurait pu refaire un tour ! À la base, nous courions pour la quatrième ou cinquième place, mais les courses, il faut les courir. Il gagne bien. Il a toujours été là et n’a jamais été arrêté. Bertrand [Lestrade, son jockey, ndlr] l’a très bien monté. Il se plaît à Enghien. C’est le Grand Steeple, ce n’est pas n’importe quelle course et cela fait plaisir ! Le terrain lourd n’est pas sa tasse de thé, mais il s’en est bien sorti. C’est un petit cheval qui ne ressemble à rien, mais il a un cœur plus gros que lui ! » Korfou de Maspie restait sur deux places dans les préparatoires au Grand Steeple et il a finalement montré l’étendue de son potentiel le jour J.

BERTRAND LESTRADE : « JE NE L’AI MEME PAS SOLLICITE AU BATON »

Bertrand Lestrade connaît très bien Korfou de Maspie. Ce Grand Steeple est sa quatrième victoire avec le fils de Fairly Ransom. Au micro du cheval émetteur, il a déclaré : « C’est génial de gagner ce genre de belles courses. On prend beaucoup de plaisir. J’ai une pensée pour Jonathan Plouganou qui n’a pas pu monter le cheval à cause du poids. Devant les tribunes, Korfou de Maspie m’a pris le mors et, en face, j’avais beaucoup de "gaz". Je ne l’ai même pas sollicité au bâton. »

TIR AU BUT REVIENT A SON MEILLEUR NIVEAU

Lauréat du Grand Steeple d’Enghien en 2012, Tir au But (Trempolino) a fait de nouveau parler de lui en concluant deuxième. Le pensionnaire de Guy Cherel a longuement attendu dans la seconde moitié du peloton, sautant bien. Sa tenue a ensuite parlé et il a bien terminé. Le cheval du Haras de Saint-Voir se retrouve et peut faire parler de lui en fin de saison. Son mentor, Guy Cherel, nous a dit : « Je suis content de sa performance. Nous avions eu du mal à le retrouver. Son jockey pense que s’il ne s’était pas retrouvé derrière des chevaux qui n’avançaient pas, il aurait pu inquiéter le gagnant. Mais Tir au But court très bien. Je pense que nous allons courir le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) qu’il avait gagné il y a deux ans. »

Autre spécialiste du site, Gorvello?(Poliglote) a accroché la troisième place à l’issue d’une belle fin de course. Il a précédé l’animatrice Chegei Has, qui a fait sa course, et Tango Lima (Turgeon), honorable cinquième.

DECEPTION AVEC PRINCESSE KAP

Grande favorite de la course, Princesse Kap (Kapgarde) a déçu en concluant sixième. Toujours dans la seconde moitié du peloton, elle a essayé de se rapprocher dans le tournant final. Mais elle s’est montrée fautive à l’open-ditch et a été incapable d’avancer ensuite.

LE NEVEU DE GORFOU DE MASPIE

Korfou de Maspie est le neveu d’un bon sauteur, entraîné par Jean-Paul Bernhardt, Gorfou de Maspie, vainqueur du Prix Jean Stern (Gr2) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Gorfou de Maspie est le frère de Fille de Maspie (Saratogan), lauréate de neuf courses et de Kadoune de Maspie (Kadounor), vainqueur d’une course. Mère de Korfou de Maspie, Vagueline de Maspi (Vaguely Pleasant) a donné auparavant Anik de Maspie (Panoramic), lauréat de cinq courses, dont un gros handicap à Auteuil. Au fil du pedigree de Korfou de Maspie, on se rend compte qu’il appartient à une famille de chevaux durs qui vieillissent bien... comme lui.

 

GRAND STEEPLE-CHASE D'ENGHIEN

Gr2 - Steeple-chase - 240.000€?- 5.000m

Pour tous chevaux de 5ans et au-dessus. Poids : 5 ans, 63 k.

1er KORFOU DE MASPIE (64) H5

Fairly Ransom & Vagueline de Maspi

Pr/Scea des Collines - Él/Mme Evelyne Carrey

Ent/S. Foucher - J/B. Lestrade

2e TIR AU BUT (65) H7

Trempolino & Maîtresse de Maison

Pr/Assoc. Haras de Saint Voir/F. Deliberos

Él/Haras de Saint-Voir

Ent/G. Cherel - J/K. Nabet

3e GORVELLO (64) H5

Poliglote & Rolandale

Pr/Mme P. Papot - Él/Jacky Thomas

Ent/G. Macaire - J/V. Cheminaud

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Chegei Has, Tango Lima, Princesse Kap, Salder Roque, Sir Gallo.

Arrêté(e)(s) : Kalmonto, Tom Roli. Tous couru (10).

(Turf) Très souple. 6'02''12. Écarts : 4 1/2 - 2 1/2 - 7.