Le bel update de kahouanne

Autres informations / 03.10.2014

Le bel update de kahouanne

Inscrit à la vente de l’Arc Arqana ce samedi soir, Kahouanne (Cockney Rebel) a réalisé un bel update dans le Prix Nino (B). Le pensionnaire de Thierry Lemer s’est imposé de bout en bout dans cette épreuve, avant de passer sur le ring.

Parti le plus vite, il s’est installé en tête et a toujours contrôlé la course, faisant parler son métier. Sur une piste roulante, sa tactique a été payante et lorsque son jockey, Antoine Hamelin, l’a lancé, à quatre cents mètres du poteau, Kahouanne a bien répondu, pour l’emporter nettement. L’anglais Jargon (Naaqoos) n’a rien pu faire contre lui, se contentant de la deuxième place devant le favori, Mister Dancer (Danehill Dancer), lequel s’est montré allant dans le parcours.

Guy Petit, qui s’occupe des intérêts du propriétaire de Kahouanne, Louis Clair Crane, nous a expliqué : « Nous avons toujours estimé Kahouanne. En début de carrière, il était toujours un peu craintif, timide dans un parcours. Ensuite, nous lui avons mis des bouchons dans les oreilles et il s’est détendu. Toute l’équipe de Thierry Lemer a fait du bon travail avec lui. J’avais acheté Kahouanne car il avait un beau modèle. C’est un beau poulain. »

Présent, Louis Clair Crane nous a confié : « J’avais des po-

neys et des chevaux de selle en Guadeloupe, mais cela me coûtait autant que d’avoir des chevaux de course. Du coup, j’ai vendu les chevaux de selle et j’ai acheté des chevaux de course. J’ai pu gagner le Grand Prix du Conseil Général alors que je n’étais pas favori. J’ai trois chevaux en Guadeloupe et deux en France. »

LE NEVEU DE VITAL EQUINE

Kahouanne est un fils de Bramaputra (Choisir), gagnante d’une course en Grande-Bretagne. Bramaputra a donné trois gagnants, dont Kahouanne. Elle a ensuite été exportée en Lybie. Bramaputra est une sœur de Vital Equine (Danetime), gagnant des Champagne Stakes (Gr2), deuxième des 2.000 Guinées (Gr1) et troisième du Grand Critérium (Gr1), devenu étalon. Kahouanne appartient à une famille Aga Khan. Sa troisième mère, Bayrika (Kahyasi), s’est imposée dans le Prix Berteux (Gr3) sous les couleurs vert et rouge. Il s’agit de la famille des excellents Behkabad, Behkara et Behera.