« trêve, monumentale ! » : un documentaire sur les coulisses du doublé historique

Autres informations / 30.10.2014

« trêve, monumentale ! » : un documentaire sur les coulisses du doublé historique

Ce jeudi, Equidia Live diffuse à 22 h 30 un documentaire sur le doublé de Trêve dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

Derrière chaque performance hippique il y a des hommes, des femmes et des chevaux en prise avec le quotidien. Le parti pris de ce documentaire est de montrer ces derniers, dans l’intimité du petit matin cantilien, face aux épreuves et difficultés que la préparation d’un champion génère inévitablement. D’une ambiance ouatée et bucolique, on passe rapidement à l’intensité folle, jubilatoire et parfois cruelle de l’impitoyable loi du sport.

Cette réalisation de Dimitrie Iordanesco nous permet de suivre Christiane Head-Maarek, son personnel et Trêve dans la longue route qui mène vers un deuxième titre dans le Qatar

Prix de l’Arc de Triomphe. Le récit débute après le Qatar Prix Vermeille. Des deux cotés de la Manche, les performances de la championne ne sont pas à la hauteur de ses éclairs de classe de l’année 2013.

Le public et la presse doutent, Christiane Head-Maarek maintient le cap dans la tempête. On mesure chaque minute la foule de compétences que ce doublé a mis bout à bout. De l’expérience et de la science hippique du clan Head qui n’a jamais cessé de croire en la résilience de la championne, aux gestes experts de tout le personnel qui s’occupe de la jument. Car Trêve n’est pas facile. Elle est entière et ses violentes accélérations en piste sont à la hauteur de ses sautes d’humeur au quotidien. Hypersensible, la jument est manipulée par les mains en or d’un personnel qui maîtrise la question équine sur le bout des doigts. Il y a de la tragédie grecque dans le destin de Trêve et des humains qu’elle embarque dans son sillage... au détail près que la fin en est heureuse. Dans la tempête, le clan Head continue d’avancer car ses membres savent ce que les chevaux peuvent donner et comment l’obtenir. Trêve se bat. Elle est dure avec elle, et avec les humains qui s’occupent d’elle. Avec l’entourage de la jument, on doute à Longchamp et on souffre à Ascot. Le rêve ne semble plus n’être qu’un lointain souvenir dans la torpeur du brouillard de Chantilly. On ne comprend plus l’inextricable optimisme des Head. Puis la victoire arrive, magique. Elle transcende les hommes et efface les barrières sociales. Quand Trêve s’envole il n’y pas plus de rois et de lads. Il ne reste que de l’émotion, exagérément intense, des gestes simples et des réactions démesurées. La joie laisse finalement place au sentiment d’avoir vécu un moment historique.