Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gémix face à son destin

Autres informations / 01.11.2014

Gémix face à son destin

Cette semaine, le Grand Prix d’Automne (Gr1) a perdu l’un de ses deux favoris, Le Grand Lucé (Dream Well), lequel s’est donné un coup sur le tendon. De ce fait, l’autre favori de la course, Gémix (Carlotamix) trouvera une tâche plus facile, même si la victoire n’est pas acquise d’avance. Le pensionnaire de Nicolas Bertran de Balanda s’est imposé de façon impressionnante dans le Prix de Compiègne (Gr3). Il est en grande condition et les dieux des courses sont avec lui puisqu’il n’a pas plu de la semaine, ou très peu, sur Paris. Gémix évoluera donc sur un terrain juste très souple, comme il les aime. En 2013, il n’avait été rattrapé que tout à la fin dans ce Grand Prix. Cette fois, il peut aller au bout et enlever cette compétition pour la première fois.

TROIS RIVAUX DE GRANDE QUALITE

Sur le papier, Zarkandar (Azamour), Lord Prestige (Kapgarde) et le tenant du titre, Rêve de Sivola (Assessor) seront de la partie. Ils ont tous les trois une chance à peu près équivalente.

Petit frère de Zarkava, Zarkandar s’est révélé complètement sur les obstacles. D’abord sur les courtes distances, terminant quatrième du Champion Hurdle (Gr1), puis sur les moyennes distances, remportant l’Aintree Hurdle (Gr1). Rallongé sur les longs parcours l’hiver dernier, il y a exprimé tout son potentiel. En fin de printemps, il a conclu sixième du Prix La Barka (Gr2) pour sa découverte d’Auteuil, avant de prendre la troisième place de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) de Gémix. Il court généralement bien frais et peut battre Gémix.

Lord Prestige est en grande forme, comme nous l’a confié son mentor Marcel Rolland. Il vient de faire une excellente rentrée en finissant deuxième du Prix Carmarthen (Gr3). Il peut, au moins, répéter sa performance de l’an dernier et finir deuxième, voire même dominer Gémix.

Pour l’autre anglais de la course avec Zarkandar, Rêve de Sivola, cela s’annonce plus compliqué. En effet, même si sa rentrée dans le Prix Carmarthen a été concluante, il n’aura pas le terrain très lourd qu’il affectionne. Il sera donc plus en mesure de prendre une place.

Parmi les outsiders, Le Bel Anjou (Malinas) et Dulce Leo (Priolo), même s’il n’aura pas son terrain, sont capables de prendre une petite place.