Japan cup (gr1), dimanche à tokyo (jp)

Autres informations / 29.11.2014

Japan cup (gr1), dimanche à tokyo (jp)

GENTILDONNA TENTE UN

TRIPLÉ HISTORIQUE

 

Gentildonna (Deep Impact)

va

tenter de devenir le premier

cheval à remporter trois éditions du Japan Cup.

Elle est la seule à avoir remporté

deux fois de suite ce Gr1 et pourrait faire ses adieux à la compétition ce dimanche, même s’il n’est pas exclu qu’elle

soit au départ

de l’Arima Kinen (Gr1) fin décembre.

La championne aux six Grs1 aura cependant face à elle des chevaux de très grande qualité. La génération classique japonaise de 2014 est en effet excellente et sera représentée au départ via Harp Star (Deep Impact), gagnante

des 1.000 Guinées et deuxième malheureuse des Oaks, One and Only (Heart’s

Cry), gagnant du Derby japonais, et Isla Bonita (Fuji Kiseki), gagnant

des 2.000 Guinées.

Parmi les chevaux d’âge, on retrouve Just a Way (Heart’s

Cry), meilleur cheval du monde selon les ratings internationaux. Harp Star et Just a Way peuvent par ailleurs encore renforcer la ligne du Qatar

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

 

La course de Gentildonna

Le Japan Cup est la course

de prédilection de Gentildonna : deux participations pour deux victoires, dont une à 3ans. À Tokyo, elle est comme chez elle : cinq courses sur l’hippodrome (toutes

au niveau Gr1), pour trois victoires

(toutes sur 2.400m) et deux deuxièmes places (sur 2.000m

dans le Tenno Sho). Gentildonna se présente

dans une configuration similaire à celle de 2013 : elle reste sur une deuxième place dans le Tenno Sho pour sa rentrée.

Elle était battue tout à la fin par Spielberg (Deep Impact)

en ayant se faufiler à la corde, tandis

qu’elle dominait à la lutte Isla Bonita.

Gentildonna sera mieux sur 2.400m et elle est bien de retour en forme, elle qui avait signé une performance un peu inquiétante dans le

Takarazuka Kinen (Gr1) à la fin du mois de juin. Elle retrouvera Ryan Moore, qui l’a menée au succès dans le Japan Cup 2013 et dans le Dubai Sheema Classic (Gr1)

cette année. Son entraîneur,

Sei Ishizaka, est confiant : « Sa deuxième

place dans le Tenno Sho est, je pense, la preuve qu’elle

va très bien. Elle a vraiment essayé ce jour-là. Ryan Moore l’a montée pour un travail de vitesse le 19 novembre et elle se mouvait

comme à son habitude. Et il a dit qu’elle se sentait bien et qu’il la trouvait encore mieux que l’année dernière.

Ryan Moore a monté dans le monde entier et ses résultats parlent pour lui, même si c’est quelqu’un qui se livre peu… Sans aucun doute parce qu’il est concentré

sur sa course ! Le jockey et la jument s’entendent bien. Elle a bien couru en dernier lieu et sa condition est bonne. Ce sera peut-être sa dernière course, même si elle pourrait courir encore une fois par la suite. Une chose est certaine, elle partira

à la retraite à la fin de l’année.

»

 

Harp Star et Just a Way, avec l’"Arc" 2015 en vue

 Trois japonais étaient au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2014 : Gold Ship (Stay Gold),

Harp Star et Just a Way. Gold Ship n’est pas présent dans ce Japan Cup, course qui ne lui a jamais réussi par le passé, et il devrait certainement viser le prochain Arima Kinen. Harp Star et Just a Way vont tenter

de renforcer la ligne de l’"Arc" dans ce

Japan Cup, et ont tous deux les moyens de simposer. Il faut cependant encore lever quelques

doutes.

Leur

comportement dans le Japan Cup devrait être déterminant en vue d’une participation à l’"Arc" 2015.

Harp Star était la note de l’"Arc". Placée en dernière position, elle avait

tracé une ligne droite phénoménale pour s’emparer de la sixième

place. Cependant, s’imposer

dans le Gr1 de Longchamp face aux meilleurs chevaux du monde en ayant eu un tel parcours

était mission impossible. Le point fort d’Harp Star est sa pointe de vitesse finale. Son point faible est qu’elle a

besoin d’attendre, plutôt à l’arrièregarde. Son entraîneur, Hiroyoshi Matsuda, a annoncé qu’elle serait certainement montée un peu plus près cette fois-ci. La longue ligne droite de Tokyo servira les intérêts de cette excellente finisseuse.

L’entraîneur a déclaré : « Mentalement, elle est très mature et c’est l’un de ses points forts : elle peut aller n’importe et ne pas en être affectée. Après son retour d’Europe et tous les transports, elle n’a montré

aucun signe de fatigue

et n’a rencontré aucun contretemps, ce qui est le plus important. (…) Avec le changement de saison, elle a

fait son poil d’hiver mais elle tient cela de sa grand-mère Vega, ce qui n’est donc pas un problème. (…) Concernant sa forme actuelle, je dirai qu’elle est bien mieux qu’avant le Sapporo

Kinen (Gr2) et elle avait très bien couru dans cette course, pour la première fois face à ses aînés. Il n’y a aucun doute sur ses moyens et je suis confiant pour cette course. »

Just a Way est quant à lui arrivé sur l'“Arc” avec de gros doutes planant sur sa capacité

à gérer les 2.400m. Il a en effet brillé au niveau Gr1 de 1.800m à 2.000m. Il n’a pu faire mieux que huitième à Longchamp, mais finissait bien, n’ayant pas eu toutes

ses aises pour se frayer un chemin,

après avoir patienté beaucoup

trop loin dans le parcours.

Just a Way ne s’est pas comporté comme un cheval ne tenant pas ce jour-là.


Pour son entourage, ce Japan Cup sera le meilleur

moyen de se faire une idée définitive de son aptitude

à la distance et sa performance devrait les inciter, ou non, à revenir à Longchamp en 2015. Noasuke Sugai, son entraîneur, a claré : « Il était en pleine forme pour l’"Arc" et nous avions de très grands espoirs :

il a bien accéléré à

la fin alors qu’il n’avait pas trop le passage, mais cela reste une course difficile. Il est certain

qu’il aurait être monté plus près de la tête ou à mi-peloton. (…) Il n’a pas rencontré de problème depuis et a travaillé au haras,

revenant en bonne forme. Il va à

nouveau rencontrer

une forte opposition et sa victoire dans le Tenno Sho l’année dernière était

impressionnante. C’était sur 2.000m mais, si vous prenez en compte l’écart à l’arrivée,

je pense qu’il peut gérer les 2.400m. Étant donné qu’il est en tête des classements internationaux, je souhaite qu’il nous offre une course qui nous rendra fiers. » Dans le Tenno Sho 2013, Just a Way laissait

Gentildonna à quatre longueurs. Cependant, il affronte cette fois la fille de Deep Impact sur sa distance

et son parcours

de prédilection. Pour être sacré meilleur cheval du monde

à la fin de l’année

2014, il se doit de fournir une grande performance,

voire de simposer.

 

La "ligne" du Japan Cup 2013

En 2013, Gentildonna s’imposait devant Denim and Ruby (Deep Impact)

et Tosen Jordan (Jungle Pocket). Les deux seront à

nouveau présents cette année.

Denim and Ruby ne s’est pas montrée convaincante cette année. Selon son entourage, elle a mis beaucoup de temps à se remettre de son voyage à Dubaï (10e du Sheema

Classic). Elle a retrouvé la forme progressivement cet automne. Denim and Ruby n’a pu faire mieux que septième

dans le Tenno Sho mais avec des excuses,

selon l’assistant entraîneur de Katsuhiko

Sumii : « Dans le Tenno Sho, elle n’a pas eu toutes ses aises dans la ligne droite et je pense qu’elle n’était pas encore à 100 %. C’était une bonne course après un temps de repos. Je pense que les 2.400m de Tokyo l’avantageront par rapport à sa manière de courir et pour garder des ressources pour la ligne droite. Elle était deuxième l’année dernière et face à

une opposition similaire. J’attends d’elle qu’elle répète

cette année. »

Pour Tosen Jordan, ce sera une question de volonté. Il vient de très mal courir dans le Tenno Sho mais s’il y a une course dans laquelle il peut surprendre, c’est dans le Japan Cup. Rappelons

qu’il se classait deuxième de la championne Buena Vista dans cette épreuve en 2011. Le tracé

des 2.400m de Tokyo semble en effet lui redonner du moral. Il est à nouveau confié à Pierre-Charles Boudot. Yasutoshi Ikee, son entraîneur, a déclaré : « Il n’est plus aussi

souple dans ses mouvements qu’auparavant, mais il est en bonne forme et sa dernière

course l’a affûté. Je pense qu’il est en progrès. Il aime Tokyo mais c’est aussi une question de mental.

J’espère qu’il

fera de son mieux. »

 

Isla Bonita et One and Only pour les poulains de 3ans

Isla Bonita, gagnant des 2.000 Guinées japonaises et deuxième du Derby, reste sur une bonne troisième

place dans le Tenno Sho pour son premier

essai face à ses aînés. Il n’était battu que par le bon finisseur

Spielberg et avait perdu la deuxième place à la lutte face à Gentildonna après avoir pris le commandement à deux cents mètres du but. Selon son entourage, il était venu un peu trop tôt, ayant tendance à s’arrêter

une fois devant.

C’est un bon poulain mais il s’annonce barré pour la victoire. One and Only reste sur un échec dans le St Leger japonais (3.000 mètres).

Il ne doit pas être condamné sur cette sortie et ce vainqueur du Derby japonais sur le parcours du jour sera bien mieux ce dimanche. Cependant, il affronte ses aînés

et pas n’importe

lesquels pour la première

fois. La génération des mâles de 3ans est bonne mais, en théorie, une pouliche de

3ans comme

Harp Star leur est nettement supérieure.


Spielberg doit confirmer sa victoire du Tenno Sho

Spielberg a remporté son premier

Gr1 en enlevant le Tenno Sho. Il a fini en boulet

de canon, en pleine piste,

pour s’imposer devant Gentildonna. Il s’agissait de sa deuxième sortie à ce niveau de compétition. Spielberg est tout neuf à 5ans, ayant longtemps

été arrêté suite à des problèmes

de jambes. Il n’a encore jamais brillé sur 2.400m et relève un grand défi dans ce Japan Cup.

 

Difficile sur le papier

pour les européens

Deux européens ont effectué le déplacement

: Ivanhowe (Soldier Hollow), gagnant du Grosser

Preis von Baden

et du Grosser Preis von Bayern (Grs1), et Trading Leather (Teofilo), gagnant de l’Irish Derby (Gr1) en 2013, qui ne s'est pas imposé depuis. Cela s’annonce extrêmement compliqué pour Trading Leather, qui a hérité du 18 sur 18 dans les stalles. Quant à

Ivanhowe, 18e de l’"Arc", il ne trouvera probablement pas un

terrain assez souple pour

lui, malgré les pluies importantes tombées

en début de semaine. De plus, il n’a pas encore fait ses preuves face à des chevaux d’un tel niveau.


Christophe Soumillon et Grégory Benoist

en selle

Outre Pierre-Charles Boudot, deux autres jockeys français seront en selle dans ce Japan Cup. Christophe

Soumillon sera associé à Epiphaneia (Symboli Kris S), gagnant

du St Leger japonais, deuxième

des 2.000 Guinées

et du Derby en 2013. Il n’a pas vraiment

confirmé cette saison. Le 4ans a montré un nouveau comportement en piste cette année, ayant tendance à se tendre et à beaucoup tirer. Si Christophe Soumillon arrive à le canaliser, il peut prendre une petite place,

mais la victoire s’annonce extrêmement compliquée. Grégory

Besnoist sera quant à lui en selle sur Decipher (Deep Impact), un représentant du cheikh Mohammed Al Maktoum. Gagnant et placé de Stakes sur 1.800 à 2.000m, il ne peut prétendre

qu’à une place. Ce sera la première participation au Japan Cup de Grégory

Benoist, qui a

découvert son partenaire à l’entraînement. Il a claré : « Jusqu’à

présent, lorsque

je venais au Japon,

il n’y avait pas de chevaux disponibles pour moi dans le Japan Cup. Je suis vraiment très content. C’est un véritable cadeau pour moi que de pouvoir monter dans cette épreuve. Le cheval est en bonne forme et il devrait bien courir. Je pense

qu’il a une chance, étant

donné sa forme. »