L’analyse par les chiffres de bruno barbereau

Autres informations / 02.11.2014

L’analyse par les chiffres de bruno barbereau

Bruno Barbereau a développé une analyse des courses basée sur les chronos assez inédite en France. Pour Jour de Galop, il est revenu sur la performance de Lady Eli (Divine Park) dans le Breeders’ Cup Juvenile Filies Turf (Gr1) et sa conclusion est sans appel.

Lady Eli (Divine Park), invaincue en trois sorties, a fait une démonstration de l’étendue de son talent, vendredi, dans le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) réservé aux pouliches de 2ans sur le mile turf de Santa Anita.

Elle est entraînée par Chad Brown, trente-cinq ans, devenu en quelques années l’un des meilleurs entraîneurs aux États- Unis avec une spécialité : le turf, où il est leader aux gains. Fin octobre, il figure en deuxième position au classement par les gains : plus de 12.000.000 $, dont les deux tiers ont été obtenus sur cette surface. Il est à noter que ce dernier a fait l’objet d’un article, il y a quelques jours, dans le New York Times. Pour accéder à cet article, cliquez : http://www.nytimes.com/2014/10/31/sports/breeders-cup-young-trainer-positioned-to-further-his-standing.html?ref=sports&_r=0

En bouclant le parcours en 1’33’’27, Lady Eli réalise, en termes de pace et speed rating, une très grande performance. Les trois dernières éditions du Breeders’ Cup courues à Santa Anita l’ont été dans des conditions identiques. Les courses américaines ont la particularité d’être disputées à un train régulier et, grâce au système Trakus, il est facile de collecter des informations précieuses pour avoir une idée très précise sur la valeur exacte de la performance réalisée pendant une course par un cheval. Pour les aficionados, comme moi, du chronomètre, la mise à disposition de toutes ces données est jubilatoire. Cela donne les moyens de transformer le temps en valeur cotée. Il n’y a pas de très bons chevaux qui n’ont pas des "paceline" d’exception.

LADY ELI UNE PERFORMANCE "DECOIFFANTE" DANS LES MISS GRILLO STAKES

En remportant les Miss Grillo Stakes (Gr3) sur 1.700 mètres, en 1’43’’18, le 6 octobre, à Belmont Park, Lady Eli a démontré qu’elle avait quelque chose de "very special". Une année auparavant, Testa Rossi avait remporté cette épreuve dans les mêmes conditions en 1’41’’47. Un mois plus tard, elle finissait deuxième de la BC Juvenile Fillies Turf. L’occasion de pouvoir comparer les deux performances de ces très bonnes pouliches via leur "paceline" est donnée. Alors, laquelle des deux est la meilleure ? Leur rating Equibase était sans appel : Testa Rossi Etm 96 ; Lady Eli Etm 83. On pouvait donc en conclure : Lady Eli n’a aucune chance de figurer à l’arrivée du BC Juvenile Fillies Turf. Et pourtant, Equibase fait une erreur énorme : on ne peut pas coter une performance sur le turf en prenant en compte le temps final ou l’"average pace". Les courses sur le turf ont la particularité de favoriser la vitesse dans la troisième fraction. Ce qui veut dire que la distribution d’énergie pendant l’Early Pace est souvent nettement inférieure à 50 % de l’énergie totale. Il faut donc résonner en termes de Substain Pace, c’est-à-dire une combinaison d’Early Pace et de troisième fraction.

À partir de ces données, on s’aperçoit que la performance de Lady Eli est supérieure à celle de Testa Rossi de 4,5 longueurs avec, en prime, une troisième fraction au-dessus de 60 pieds/seconde ! Son point fort : elle a la vitesse supplémentaire qui sépare les bonnes des très bonnes.

LADY ELI : LA MEILLEURE PERFORMANCE DES TROIS DERNIERES EDITIONS DE LA BREEDERS’ CUP POUR 2ANS SUR LE TURF

Même si on peut regretter le niveau des chevaux européens envoyés cette année à Santa Anita pour disputer ces deux Gr1 pour 2ans, il n’en demeure pas moins que Lady Eli pointe vendredi un PSR109, soit plus de 54 kg. Il aurait fallu les meilleures pouliches anglaises pour pouvoir la battre.

Lady Eli est nettement supérieure. Elle garde la meilleure accélération et répète encore, lors de cette course, quatre longueurs de mieux que Testa Rossi. Giovanni Boldini et Sunset Glow ne sont pas capables de réaccélérer (trop de early pace pas assez de substain pace). Hootenanny gagne, mais sa cote est inférieure à 100, la suite risque d’être compliquée.

Si Lady Eli ne connaît pas de mésaventures, elle ira loin, très loin. Meilleure pouliche sur gazon actuellement aux États- Unis à 2ans, il devrait en être de même à 3ans et peut-être plus encore...