Le français rosendhal vise la passe de quatre

Autres informations / 09.11.2014

Le français rosendhal vise la passe de quatre

Rosendhal (Indian Ridge), entraîné à Chantilly par Alessandro Botti, peut écrire sa petite page d’histoire en remportant pour la quatrième fois le Prix Aloisi, le dernier Groupe de la saison italienne, ce dimanche, sur les 1.200m de Capannelle.

L’alezan, qui débuté à Capannelle le 1er mai 2009 par une victoire, alors qu’il était entraîné par le regretté Armando Renzoni, n’a rien perdu de sa vitesse et le terrain lourd, très spécial, de Rome, est pour lui comme la cerise sur le gâteau. Rosendhal avait gagné le Premio Aloisi pour la première fois en 2010, sous l’entraînement Renzoni, et la monte de Marco Monteriso.

Après une troisième place en 2011, l’alezan est rentré chez Alessandro Botti et il a gagné (en dead heat) en 2012 et "tout seul" en 2013, toujours avec Salvatore Sulas. « Une quatrième victoire dans le Premio Aloisi est son objectif depuis qu’il a passé le poteau l’année dernière. Pendant toute cette saison, on l’a beaucoup ménagé. Il vient de gagner ses deux dernières courses "à réclamer" parce que le programme ne nous offre pas beaucoup de choix. La dernière fois, il l’a fait d’un petit nez, mais il y a une explication : il n’aime pas courir avec la lice sur sa droite, il regarde partout », explique Alessandro Botti.

L’adversaire le plus dangereux pour Rosendhal est l’autre française Farmah, la fille de Speightstown et de la classique Torrestrella, entraînée par François Rohaut pour la casaque de Cheikh Hamdan al Maktoum. La pouliche vient de gagner sa listed, le Prix de Bonneval, à Chantilly dans le plus commun des canters. « Elle est bonne, mais j’ai peur que le terrain de Capannelle fasse la différence. Quand il est lourd en novembre, c’est assez spécial, il faut s’adapter. On a vu de très bons chevaux ne pas s’en sortir », nous a dit son entourage.

Le meilleur des italiens est le 3ans Harlem Shake (Moss Vale), qui a gagné ses trois dernières courses, y compris le Prix Omenoni (Gr3) à San Siro. Il a été déjà vu en France, troisième du Prix Texanita (L) en mai quand il avait devancé Farmah (quatrième).

Le Prix Aloisi sera peut-être la dernière course pour Rosendhal. Alessandro Botti dit : « Je serai très heureux de le voir dans un bon petit haras comme étalon, il le mérite. Rosendhal est un fils d’Indian Ridge, sa mère est une gagnante de Gr3, et lui a toujours été un cheval de grande vitesse, capable, en plus, de durer. S’il ne trouve pas sa place, je serai heureux de l’entraîner encore, parce qu’il est vraiment adorable. »

Cristian Demuro, jockey de Rosendahl, a été engagé pour la française Vita (Elusive City) dans le Prix Buontalenta, une Listed pour femelles sur 2.000m. La pouliche entraînée par Jean-Claude Rouget, qui défend les couleurs de Daniel-Yves Trèves, a gagné son gros handicap en août à Deauville et vise le black type. Elle doit se méfier de l’italienne So Many Shots (Duke of Marmalade), gagnante de Gr3 en juin et bonne cinquième du Prix Lydia Tesio (Gr1).