Borsakov continue d’apprendre

Autres informations / 14.12.2014

Borsakov continue d’apprendre

Mickaël Barzalona a dû utiliser sa cravache pour indiquer à Borsakov (Dylan Thomas) qu’il fallait dépasser Taryn (Kheleyf) dans la phase finale du Prix de Mondeville (F). Du coup, le représentant d’Alain Jathière ne s’impose que d’une longueur, mais il a tout de même justifié son statut de favori et l’estime que lui porte son entourage. Le 2ans s’est montré très bébé, tirant pendant une partie du parcours et ne comprenant ensuite pas trop ce qu’on lui demandait. Pia Brandt, son entraîneur, a expliqué : « Il manque d’expérience, et c’est pour cela que son jockey lui a donné quelques claques pour finir. Il pensait gagner plus facilement que cela. Le matin, il fait tout très facilement. On ne l’a jamais mis dans le rouge. Nous allons prendre notre temps avec lui, pour qu’il apprenne bien son métier. Il fait partie de ce que j’ai de mieux dans cette catégorie d’âge. » Alain Jathière a précisé : « C’est le premier cheval que j’ai chez Pia Brandt. J’ai de la chance de travailler avec de bons entraîneurs, aussi bien en plat qu’en obstacle. Je lui ai aussi envoyé une pouliche par Intikhab, que j’avais achetée en août 2013, par l’intermédiaire de Michel Zérolo, avec qui je travaille. Borsakov a aussi été acheté chez Arqana, aux ventes d’octobre. » Borsakov confirme ses bons débuts, quand il avait terminé deuxième de l’estimé Artic Gyr (Invincible Spirit).

UN NEVEU DE BAGO

Borsakov est issu de l’élevage Niarchos. Sa mère est une sœur de Bago (Nashwan), gagnant d’un Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), de Maxios?(Monsun), lauréat du Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) et du Prix d’Ispahan (Gr1). La troisième mère du poulain, Coup de Génie, est une propre sœur de Machiavellian. Il s’agit donc de l’une des meilleures familles Niarchos.