Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

En route pour le prix antoine de palaminy

Autres informations / 06.12.2014

En route pour le prix antoine de palaminy

Le Prix Raymond de Bouglon est la première étape qui mène au Prix Antoine de Palaminy (L), le Grand Steeple- Chase des 4ans palois. Dix chevaux sont en lice, dont la pensionnaire de Guillaume Macaire, Cardline (Martaline). Après deux sorties moyennes au printemps, elle a affiché de nets progrès à l’automne. Elle vient de s’imposer avec la manière sur les haies de Fontainebleau et pour ses débuts en steeple, elle peut faire mouche.

Deuxième derrière le prometteur Forest Bihan (Forestier) à Enghien, King’s Speech (King’s Best) est un poulain qui possède suffisamment de qualité pour gagner une course comme celle-ci. Le pensionnaire de François Nicolle a du métier et peut en profiter pour jouer un bon rôle. Le Lescarien (Martaline) et Diamant Catalan (Balko) sont intéressants à voir évoluer sur les gros obstacles.

DÉJÀ UN AVANT-GOÛT DE GRAND CROSS

Traditionnellement, le Prix Hubert de Navailles est le temps fort de la première réunion paloise du meeting. Cette épreuve rassemble quelques-uns des meilleurs chevaux de cross français. D’ailleurs, l’édition 2014 s’annonce comme une répétition générale du prochain Grand Cross de Pau (L). Parmi les douze partants, on peut citer l’un des champions de la discipline, Toutancarmont (Al Namix). Le pensionnaire d’Isabelle Pacault a enlevé huit cross, dont l’Anjou-Loire Challenge (L), le Grand Cross de Fontainebleau par deux fois et il a aussi gagné sur les "fromages" palois. Toutancarmont s’adapte à tous les parcours, mais il fait sa rentrée sur une distance un peu courte et avec un lourd fardeau de 72 kilos. Il a donc le droit d’être battu. D’autant que l’opposition est solide avec Malberaux (Michel Georges). Le champion "palois" fait son retour dans ce Prix Hubert de Navailles dont il a enlevé les trois dernières éditions. Malberaux est une vedette à Pau, où il a gagné le Grand Cross à cinq reprises, un record. Comme chaque année, il a axé sa saison sur Pau et court bien frais. Il s’annonce comme la base de la course pour la victoire. Autre poids lourd de la discipline du cross, Posilox (Loxias) a enlevé l’Anjou-Loire Challenge 2014. Le protégé de William Menuet a couru par trois fois à Pau, sans arriver à se distinguer. Mais il a beaucoup progressé depuis. Lors de sa précédente sortie, il a joué de malchance à Compiègne, se faisant emmener par un concurrent qui dérobait. Il est en forme et peut en profiter.

En 2013, Reste Demohaison (Reste Tranquille) a causé une surprise en remportant le Grand Cross palois. Depuis, le cheval de l’Écurie Centrale a été branché sur courant alternatif. Dernièrement, il s’est très bien défendu sur les haies, une discipline qui n’est pas faite pour lui. Il est entré bien placé dans la ligne droite, faisant illusion pour un bon classement, avant de ne plafonner qu’à la fin. Il peut faire l’arrivée s’il répète sa meilleure valeur. Âgé de 7ans, Touco (Bonbon Rose) a de l’avenir en cross. Lors du précédent meeting, il a terminé troisième du Grand Cross et s’est imposé sur le parcours de samedi. Il peut donc jouer un bon rôle, même si cela s’annonce compliqué pour la victoire. Star d’Estruval (Martaline) est très à l’aise à Compiègne. Il vient de s’imposer dans le Grand Cross de cet hippodrome. Il découvre cependant le tracé palois.